L'amant révélé

Titre original : Lover Revealed
Auteur : J.R. Ward
Saga : Confrérie de la dague noire
Rang dans la saga : N° 4
Editeur : Milady
Date de parution : mercredi 1 décembre 2010
Public : Adultes
Genre : Romance Paranormale
Note des internautes :

4° de couverture

Butch O'Neal est un combattant par nature. C'est un ex-flic qui a connu une vie difficile, et le seul humain accepté dans le cercle restreint de la "Black dagger brotherhood". Et il veut s'engager encore davantage dans le monde des vampires en participant à la guerre contre les "lessers". Il n'a rien à perdre. Son coeur appartient à une femelle vampire, une beauté aristocratique qui est au ban de sa propre race. S'il ne peut pas l'avoir, il peut au moins combattre aux côtés des frères... Le destin lui apporte juste ce qu'il désirait. Lorsqu'il se sacrifie pour sauver un civil vampire de ses assassins, il devient la proie de la force la plus obscure de la guerre. Il est laissé pour mort et retrouvé par miracle, la fraternité fait appel à Marissa, même si son amour n'est peut-être pas suffisant pour le sauver...

Notre avis

L'avis de Karen :

Encore un très bon tome. L’histoire de Butch et de Marissa remplit toutes ses promesses, et plus encore….

Nous avons découvert le personnage de Butch dans le premier tome. Il est alors un humain, flic à la criminelle, qui se retrouve sur la touche à cause de ses méthodes interrogatoires trop musclées. En voulant sauver Beth, Butch découvre l’existence des vampires et plonge dans l’univers de la Confrérie. Il en sait trop désormais sur les Frères et leur race et ne peut donc revenir à une vie « normale ». A cette occasion, il rencontre Marissa. Il est de suite frappé par sa stupéfiante beauté et la prend au début pour une prostituée de luxe travaillant pour le compte des Frères.

Grosse erreur de sa part. Marissa est en fait l’ex-Shellane de Kolher qui lui servait uniquement à boire son sang. Avec l’arrivée de Beth, Marissa est répudiée et sa réputation est définitivement perdue au sein de la glymera. Marissa perd ainsi toute estime de soi : encore vierge et jamais convoitée après plusieurs siècles d’existence, il y a obligatoirement quelque chose qui ne tourne pas rond chez elle… (« Elle se redressa et recula pour se voir en pied dans le miroir. Une image de la plus haute ironie : le reflet d’une femelle parfaite, d’une beauté si immaculée, qu’elle en paraissait de cire. Un corps mince et long, tout en angles délicats, et un visage idéal, avec un sublime arrangement de traits pur illuminés par une peau d’albâtre et des yeux bleus glacier. Le sang qui coulait dans ses veines était parmi les plus purs de leur race. Et pourtant…. Elle était vierge et rejetée, dédaignée, abandonnée. ») Lorsqu’elle rencontre Butch, elle se sent tout de suite attirée par cet étrange humain, mais ne sait pas comment réagir.

Dès le tome 2, Butch vit avec les Frères, et plus précisément avec Vishous qui devient son meilleur ami. Il se rend chez Marissa, mais celle-ci refuse de le recevoir. Butch est démoralisé et ne parvient pas à l’oublier malgré les mois qui passent.

Au début de ce 4e volet, les choses ont peu changé. Butch vit toujours avec Vishous mais se sent de plus en plus inutile, puisqu’en tant qu’humain, il ne peut combattre les éradiqueurs. Il ne sait plus quelle est sa place dans le monde. Comme il le dit si bien : « Il n’avait pas grand-chose à offrir à une femme comme elle, et pas seulement parce qu’il était un humain. Après tout il n’était qu’un sous-fifre vivant aux crochets de la Confrérie, incapable de se battre avec eux parce qu’il n’était pas comme eux, incapable de retourner chez les humains parce qu’il en savait trop sur les vampires. Il était coincé dans une sorte de no man’s land et sa seule porte de sortie passait par la morgue. Pas à dire, de quoi faire un tabac sur Meetic…. ».

Et pourtant son existence va complètement être bouleversée. Une nuit, alors qu’il sauve un civil, les éradiqueurs le kidnappent, le torturent et il est contaminé par l’Oméga. Il possède désormais un côté sombre qui lui permet de détecter les éradiqueurs mais aussi de les tuer en absorbant leur essence. Il en ressort cependant chaque fois malade et ne doit sa sauvegarde qu’aux pouvoirs de Vishous. La Vierge Scribe leur fait comprendre alors qu’ils étaient destinés à se rencontrer et à s’entraider : « la lumière et l’ombre se complètent, comme deux moitiés qui forment un tout ».

Butch est en fait le Destroyer, dont la venue était prévue par une ancienne prophétie :

« Viendra un jour celui qui causera la perte du maître,
Un guerrier des temps modernes trouvé au septième de vingt-et-un,
Il sera reconnu par les chiffres qu’il porte en lui :
Cinq sens il percevra sur une boussole,
Quatre points il aura pour marquer sa droite,
Trois stades de vie il connaîtra,
Deux marques sur son avant il affichera,
Un œil noir il montrera,
Et dans les puits il trouvera la naissance et la mort. »

Dans le même temps, sa relation avec Marissa évolue et Butch développe à son encontre des réactions étranges pour une humain, des réactions de mêle dédié : hyperpossessivité, agressivité envers les autres males, émission d’une fragrance épicée lorsqu’il est près d’elle… Le père de Butch est en fait un vampire de la famille de Kolher. Peut-être pourra-t-il désormais se sentir assez bien pour Marissa, et qui sait, faire partie de la Confrérie ?

J’ai aussi adoré l’ambiguité de la relation entre Butch et Vishous. Ces deux là sont les meilleurs amis du monde, ils s’adorent, mais sont aussi, dans un certain sens attirés l’un par l’autre. V est jaloux et envieux de la relation qu’il a noué avec Marissa, mais il a aussi l’impression de perdre le meilleur ami qu’il ait jamais eu. C’est visible par exemple dans cet extrait qui intervient lors de la cérémonie d’intronisation de Butch dans la Confrérie :

« Vishous s’approcha et posa la main sur l’épaule de Butch, avant de la glisser jusqu’à sa nuque.
-Ta chair, dit-il dans un souffle.
Puis il s’arrêta comme s’il attendait quelque chose.

Sans même réfléchir Butch leva le menton, conscient qu’il s’offrait en quelque sorte et que…et puis merde ! Il arrêta de penser, complètement perdu dans le courant d’énergie qui vibrait entre eux…venu de Dieu sait où. D’un mouvement lent, la tête sombre de Vishous se pencha et Butch sentit contre sa gorge le contact soyeux de sa barbe. Avec une parfaite précision, les canines de V se plantèrent dans la veine, perçant inexorablement la peau du cou de Butch. Leurs poitrines se touchèrent.

Butch ferma les yeux et absorba le contact, la chaleur de leurs corps ainsi rapprochés, la façon dont les cheveux de V glissaient contre sa mâchoire, le poids du bras lourd autour de sa taille. De leur propre accord, ses mains lâchèrent les poignées auxquelles elles s’agrippaient pour se poser sur la taille de V, serrant la chair dure et les amenant l’un contre l’autre de la tête aux pieds. Il y eut un frémissement. Ou peut être…il est possible qu’ils tremblèrent tous deux en même temps.

Et ce fut accompli. Terminé. A jamais. Aucun des deux ne regarda l’autre. Lorsque Vishous s’écarta….la séparation devint en quelque sorte irrévocable. Un chemin que jamais ils ne parcourraient ensemble. »

C’est aussi le tome le plus drôle de la saga. On rit aux éclats lorsque, juste après son enlèvement par l’Oméga, Butch éjacule et se rend compte que son sperme est…noir ; ou encore lorsqu’après sa Transition, il perd tous ses poils sous la douche, même ceux situés à un endroit stratégique. ^_^

Encore une fois, un Ward qu’on savoure avec délectation…

Chiara Le jeudi 16 septembre 2010 à 11:47
Lorsqu'arrive la révélation sur le père de Butch, ou sur sa destinée, cela ne se fait pas comme un cheveu dans la soupe : on ne se dit pas du tout que c'est fait exprès pour expliquer du jour au lendemain la présence de Butch dans la Confrérie. Déjà dans les précédents tomes Ward avait semé des éléments douteux face à ses réactions : comportement de mâle dédié avec Marissa dès le début du T.4 ou encore, réactions aux chaleurs de Bella dans le T.3. Sans compter le sang bu de Visz. Donc tout nous prépare à cette évolution de l'histoire. D'autres part, autant j'avais trouvé Marissa naïve et effacée auparavant, autant dans ce tome elle se montre sous un nouveau jour. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit si déterminée, présente et surtout à certains moments franchement dure. Elle est bien la soeur de son frère et à certains moments son égoïsme m'a choqué. Heureusement qu'elle est intelligente pour s'en rendre compte !

Chiara Le jeudi 16 septembre 2010 à 11:47
Lorsqu'arrive la révélation sur le père de Butch, ou sur sa destinée, cela ne se fait pas comme un cheveu dans la soupe : on ne se dit pas du tout que c'est fait exprès pour expliquer du jour au lendemain la présence de Butch dans la Confrérie. Déjà dans les précédents tomes Ward avait semé des éléments douteux face à ses réactions : comportement de mâle dédié avec Marissa dès le début du T.4 ou encore, réactions aux chaleurs de Bella dans le T.3. Sans compter le sang bu de Visz. Donc tout nous prépare à cette évolution de l'histoire. D'autres part, autant j'avais trouvé Marissa naïve et effacée auparavant, autant dans ce tome elle se montre sous un nouveau jour. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit si déterminée, présente et surtout à certains moments franchement dure. Elle est bien la soeur de son frère et à certains moments son égoïsme m'a choqué. Heureusement qu'elle est intelligente pour s'en rendre compte !

Anonyme Le mardi 14 septembre 2010 à 11:47
Excellent résumé qui donne les points essentiels, suffisemment pour avoir très envie de le lire mais pas trop pour le suspense.

Ajouter un commentaire