Imaginales 2013, les rencontres marquantes
Rédigé par : Exécutrice

Après une édition 2012 très réussie et que j’avais beaucoup aimée, cette année je suis retournée aux Imaginales d’Épinal pour retrouver cette ambiance bien particulière.

Le festival était placé sous le signe de la franc-maçonnerie mais ce n’est pas un thème qui me passionnait et même si j’avais prévu d’assister à au moins une conférence maçonnique, histoire de rentrer dans le temple, j’ai vite été emportée par le rythme effréné du festival et c’est un peu passé à la trappe.

J’ai assisté à quelques conférences et tables rondes mais surtout j’ai rencontré pour la  première fois pour la tout un tas d’auteurs et d’éditeurs formidables !

Ken Scholes

Ken Scholes et moi aux Imaginales 2013Ma plus belle rencontre cette année est celle de Ken Scholes ! L’auteur de la saga des Psaumes d’Isaac chez Bragelonne était invité aux  Imaginales et a assisté à beaucoup de cafés littéraires. Dès le coup d’envoi du festival j’ai été séduite lorsqu’il a cité la série tant regrettée de Joss Whedon : Firefly ! Rien qu’en prononçant le titre de cette série il avait réussi à me séduire et j’ai tout de suite été acheter son livre et papoter avec lui.

Il se trouve qu’il a eu la chance d’être placé à côté de Marika Gallman dans la bulle des livres et tous les deux ont de suite sympathisé ! Ken est drôle et très amical, il s’est fait beaucoup d’amis sur le festival et je pense que toutes les femmes étaient sous son charme. J’ai beaucoup rigolé avec lui, c’est un vrai boute-en-train et en plus c’est un bon musicien ! Il nous a fait un petit concert privé au Magic Mirror 1 qui était vraiment très sympathique et a même fait un duo improvisé avec Henri Loevenbruck sur Losing My Religion.

Le dernier jour du festival, alors qu’il faisait la sérénade à ses dames du stand de Nergäl, il a été rejoint par Sébastien Péguin, auteur du Songe d’Adam aux Éditions de l’homme sans nom, qui l’a accompagné à la guitare et au chant sur Knocking On Heavens Door ! Là aussi c’était tout à fait improvisé et c’est le genre de choses qu’on ne pourrait pas voir sur un salon de type Salon du Livre de Paris, c’est ça Les Imaginales !


Ken Scholes et Sébastin Peguin, Imaginales 2013 par anita-blake

Les Éditions de l'homme sans nom

Les Editions de l'homme sans nomAutre rencontre marquante de ces Imaginales 2013, c’est celle avec  toute l’équipe des Éditions de l’homme sans nom !Etant totalement fan de Magali Villeneuve et Alexandre Dainche j’ai naturellement beaucoup « zoné » du côté de leur stand ! J’y ai tellement passé de temps qu’ils ont dû se dire que j’étais totalement folle et ont dû se préparer à me dénoncer à la police pour harcèlement ! Cependant, comme mon enthousiasme débordant a réussi à faire vendre 2 ou 3 exemplaires du 1er tome de La Dernière Terre, ils ont été gentils avec moi Cool !

L’équipe est vraiment adorable et abordable ! J’ai pu discuter avec tous les auteurs, tous plus drôles les uns que les autres ! J’ai eu droit à de magnifiques dédicaces dessinées par Alexandre, à une « Hello Vomi » par Sébastien Péguin et j’ai failli me faire enrôler dans l’armée de Kung-Bohr par Alexis Flamand !

Gail Carriger

Gail Carriger aux Imaginales 2013La dernière rencontre intéressante fut celle de Gail Carriger. Bien que je n’aie pas encore lu Le Protectorat de l’ombrelle, j’ai beaucoup aimé sa personnalité aimable, son humour tout en finesse et son sourire permanent !

Elle a un parcours vraiment atypique et intéressant : à seulement 37 ans elle a été corsetière pendant 10 ans, tout en faisant des études pour être archéologue, sa spécialité est l’étude des poteries, et a écrit 6 livres déjà parus. Elle a dû arrêter ses études 2 ans avant son doctorat après s’être vue diagnostiquer un syndrome du canal carpien. Elle nous a expliqué que son médecin lui a, grosso modo, demandé de choisir entre sa thèse et l’écriture et donc entre sa carrière et sa passion. Elle a passé une semaine à pleurer sur son canapé, incapable de faire un choix, et à la fin de la semaine, Orbit l’appelait pour lui dire qu’ils souhaitaient acheter son roman, le choix était fait ! Elle aussi m’a donné envie de lire ses romans, ça tombe bien, j’ai commencé Sans âme dans le train pour aller aux Imaginales.

Voilà pour le volet rencontres ! Je vous propose de faire plusieurs articles, un peu comme l’an dernier, afin de pouvoir vous raconter tout plein de choses et aussi de vous mettre les vidéos et/ou bandes son des conférences, petits déjeuners et autres choses comme par exemple le concert de Ken Scholes !

Ellejie Le mardi 25 juin 2013 à 7:03
Belle rencontre avec Gail Carriger (merci pour la photo !), j'ai lu Sans âme et Sans Forme et j'adore. Bravo Exécutrice, j'aime votre mini-reportage, c'est précieux pour moi qui n'ai pas de week-ends.
Exécutrice Le mardi 25 juin 2013 à 7:03
Merci Ellejie, ça me fait plaisir que mon petit article te permette un peu de vivre les Imaginales !

distact Le mercredi 5 juin 2013 à 7:03
c'est vraiment super comme ambiance!

Ajouter un commentaire