Penny Dreadful

Réalisateur : John Logan
Date de sortie : dimanche 11 mai 2014
Nombre de saison(s) : 3
Note de la rédaction :
Note des internautes :

Synopsis

Dans le Londres de l'époque Victorienne, Vanessa Ives, une jeune femme puissante aux pouvoirs hypnotiques, allie ses forces à celles d'Ethan, un garçon rebelle et violent aux allures de cowboy, et de Sir Malcolm, un vieil homme riche aux ressources inépuisables. Ensemble, ils combattent un ennemi inconnu, presque invisible, qui ne semble pas humain et qui massacre la population...

Notre avis

Saison 1

L'avis d'Oskarya : 4/5

Penny Dreadful Sir MalcolmAvant de commencer à vous parler de cette série je crois important de donner une définition au terme « penny dreadful » : Un penny dreadful (aussi appelé penny horrible, penny number ou penny blood) était un genre littéraire surtout populaire au Royaume-Uni pendant le XIXe siècle. Il s'agissait d'histoires macabres fictives publiées sur plusieurs semaines, elles étaient vendues en petits livres de 1 penny chacun. Le terme en est venu à englober différents genres littéraires fictifs à sensation. Les petits livres étaient publiés sur du papier de qualité médiocre (semblable au pulp magazine) et visaient les adolescents et la classe ouvrière… (Source Wikipédia)

Penny Dreadful, production américano-britannique, est diffusée depuis le 11 mai 2014 sur la chaîne américaine Showtime, la première saison comporte 8 épisodes, la seconde en préparation en comptera 10.

Quatre épisodes et je suis sous le charme venimeux et sombre de cette série. Les personnages y portent tous des noms connus de la littérature fantastique britannique du XIXème siècle, nous retrouvons donc entre autre le Docteur Victor Frankenstein, le héros de Mary Shelley ou l’étrange et envoûtant Dorian Gray d’Oscar Wilde. Dès le générique, à la magnifique et ténébreuse esthétique, on sait déjà que nous allons faire un voyage en enfer. Et les premières images ne nous détrompent pas. Nous voilà plongés dans un monde de ténèbres sanglantes et érotiques, où les monstres se cachent dans chaque recoin sombre.

L’histoire semble aux premiers abords assez conventionnelle, Lord Malcolm Murray, interprété par Timothy Dalton à qui l’habit victorien sied mieux que le smoking de James Bond, embauche de jeunes aventuriers n’ayant pas froid aux yeux pour l’aider à retrouver sa fille, Mina. L’équipe sera donc composée de Vanessa Ives, très belle Eva Green, énigmatique jeune femme aux pouvoirs étranges (ce qui donnera dans l’épisode 2 une séance de spiritisme assez exceptionnelle, à ne manquer sous aucun prétexte), Ethan Chandler, un cowboy au passé trouble mais surtout fine gâchette, le Docteur Victor Frankenstein qui a pour sale manie de jouer avec la vie et la mort et un serviteur noir, Sembene, silencieux, dangereux et des plus intrigants. Ils devront affronter un ennemi invisible, surnaturel et sanguinaire, dans les bas-fonds les plus troubles de Londres. Oui mais voilà, les choses ne sont pas aussi simples qu’elles le paraissent, ici tout est apparence, et tous sans exception semblent cacher les plus terribles secrets. L’époque Victorienne est belle et les acteurs charismatiques, l’image soignée et les décors envoûtants. Dorian Gray, dans l’épisode 4, résume très bien ce que je ressens en regardant cette série : « Toutes les belles choses sont dangereuses, enfin, j’aime à le croire. »

Et comme je ne veux pas spoiler et surtout que je veux vous laisser vous faire votre propre opinion, j’en resterai là. Mais si comme moi vous aimez le fantastique, les vampires et autres créatures de la nuit, les histoires alambiquées et les "héros" aussi sombres que les monstres qu'ils poursuivent, cette série est pour vous.

Saison 2

Penny Dreadful Saison 2 ethan Chandler

Épisode 2x01 : Fresh Hell

L'avis d'Exécutrice : Une excellente reprise, sombre et inquiétante à souhait ! Le personnage de Vanessa est toujours plus intriguant !

Épisode 2x02 : Verbis Diablo

L'avis d'Exécutrice : OMG cette fin ! Y'a pas à dire, ils savent présenter les éléments occultes dans cette série :) J'adore toujours autant !

Épisode 2x03 : The Nightcomers

L'avis d'Exécutrice : Épisode parfait, fabuleux ! J'adore le personnage de Vanessa et ça fait plaisir d'en savoir plus !

Épisode 2x04 : Evil Spirits In Heavenly Places
Épisode 2x05 : Above The Vaulted Sky
Épisode 2x06 : Glorious Horrors
Épisode 2x07 : Little Scorpion
Épisode 2x08 : Memento Mori
Épisode 2x09 : And Hell Itself My Only Foe
Épisode 2x10 : And They Were Enemies

L'avis de Siana : (Sur les saisons 1 et 2, sans spoilers)

Penny dreadful est typiquement le genre de séries qui ne m’attire pas par nature. Je suis plutôt réfractaire à tout ce qui est horrifique ; la réalité me semble déjà suffisamment lugubre sans avoir à en rajouter. Toutefois, dans le cas de cette série, j’ai bien fait de passer outre car elle est devenue, et ce dès la première saison, l’une de mes favorites. C’est sombre, inquiétant, mais sans verser dans le gore, ou en tout cas jamais gratuitement. J’y retrouve l’ambiance et les thèmes que j’aime dans les vieux récits de Fantastique.

Penny dreadful nous parle d’humanité, dans tout le spectre de celle-ci : des ténèbres les plus opaques à la lumière la plus éclatante. Elle évoque la fragilité de l’être, fait réfléchir sur la monstruosité qui se cache ou s’affiche en chacun. Or, cette monstruosité possède de nombreuses facettes… Les personnages sont en quête de paix intérieure. Être en paix avec soi, avec ce que l’on est, passe par la découverte de notre part la plus occulte, c’est une confrontation permanente. Ces thèmes m’intéressent et me bouleversent, d’autant qu’ils sont très bien traités.

Loin de me décevoir, la deuxième saison que j’ai dévorée vitesse grand V n’a fait que me confirmer l’excellence de cette série. Pourtant, mes attentes étaient grandes.

J’ai pu lire par-ci par-là que certaines personnes trouvaient l’évolution de l’intrigue trop lente ; pour ma part, je pense au contraire que l’intensité dramatique est parfaitement dosée. Ce n’est pas censé être épique ou haletant, mais ça ne manque pas de suspense pour autant. Si la première saison était composée, à mon sens, de tableaux parents, la deuxième a pris un tour plus intimiste, plus fluide. Les intrigues s’imbriquent facilement, parfois peut-être trop, mais le tout est aussi cohérent que fascinant.

Le développement des personnages sonne juste, les acteur sont excellents et Eva Green, qui m’avait déjà beaucoup impressionnée dans la première saison, est réellement formidable dans le rôle de Vanessa Ives. Son personnage est complexe, le jouer doit être très éprouvant, mais elle s’en sort brillamment, elle fait passer toutes les émotions et contradictions de Vanessa, toutes ses peines et ses espoirs. Elle la rend vivante.

Je suis par contre beaucoup plus perplexe en ce qui concerne l’acteur qui incarne Dorian Gray. Si le personnage ne me déplait pas, je le trouve néanmoins trop lisse. Cependant, j’attends de voir ce qui se prépare pour la saison 3. J’espère avoir des surprises.
Penny dreadful gagne à être vue, c’est une très bonne série du point de vue scénaristique, mais aussi esthétique. Je vous la conseille.

Saison 3 

Penny Dreadful Saison 3

Épisode 3x01 : The Day Tennyson Died

L'avis d'Exécutrice : Reprise au top du top, je n'en attendais pas moins de Penny Dreadful. Comme la fin de saison 2 le montrait, les personnages principaux sont séparés ce qui redonne du souffle à l'intrigue. Comment vont-ils s'en sortir seuls, quand et comment vont-ils se retrouver ? Les paysages et les décors sont vraiment différents et visuellement ça en jette. Et les nouveaux personnages introduits sont très prometteurs. Bref, une saison qui s'annonce délicieusement sombre et tendue. 

Épisode 3x02 : Predators Far and Near
Épisode 3x03 : Good and Evil Braided Be
Épisode 3x04 : A Blade of Grass
Épisode 3x05 : This World Is Our Hell
Épisode 3x06 : 
Épisode 3x07 : 
Épisode 3x08 : 
Épisode 3x09 : 


gathou Le lundi 21 mars 2016 à 21:36
ou peut on voir les épisodes?
petitscorpion Le lundi 21 mars 2016 à 21:36
Si vous êtes abonné à Proximus tv pour avez alors la chaîne netflix, il suffit de s'abonner à la chaîne, le 1er mois est gratuit et on peut se désabonner à n'importe quel moment, donc j'ai profité du mois gratuit pour regarder les deux premières saisons qui étaient disponibles, maintenant peut-être qu'il est possible de les trouver sur le net mais j'ignore à quelle adresse
Exécutrice Le lundi 21 mars 2016 à 21:36
Ils sont disponibles sur Netflix ;)

petitscorpion Le vendredi 17 juillet 2015 à 21:36
Je viens de terminer la saison 2 et franchement j'ai hâte de voir la suite mais va falloir attendre 2016 pour ça :-( j'ai accroché à cette série dès le départ, pour preuve j'ai regardé les deux saisons en 5 jours, une véritable addiction :-)

petitscorpion Le vendredi 17 juillet 2015 à 21:36
Je viens de terminer la saison 2 et j'ai franchement hâte de voir la suite mais bon va falloir attendre 2016 pour ça :-( j'ai accroché à cette série dès le début, pour preuve j'ai regardé les deux saisons en 5 jours

Turing Le jeudi 4 septembre 2014 à 21:36
Je suis assez d'accord avec vos avis, notamment sur certains personnages comme Lord Malcolm Murray et ce pauvre Dorian Gray qui, se trouve affublé d'un déguisement et d'un caractère un peu trop éloigné de l'original! Quoiqu'il en soit l'esthétique de cette série est superbe et malgré quelques flous, lourdeurs et petites incohérences les épisodes tiennent debout. J'ai bien aimé cette première saison et j'attends la seconde avec impatience.

laptitefrog Le mardi 24 juin 2014 à 21:36
Arrivée à l'épisode 5 et je suis sous le charme de cette série sombre, pleine de magie et de mystères. Mais comme dans les commentaires précédents je pense qu'il faut attendre de voir comment la série va se développer par la suite car pour l'instant on est surtout sur une présentation des personnages et certains comme Sir Malcolm Murray et Ethan Chandler n'ont pas assez de profondeur à mon goût. Super prestation d'Eva Green dans cette fameuse séance de spiritisme de l'épisode 2 qui m'a laisser sans voix :)

oskarya* Le mercredi 11 juin 2014 à 21:36
Je pense qu'il est nécessaire d'être patient concernant l'évolution des personnages, le dernier épisode diffusé était concentré sur Vanessa et nous a expliqué bien des choses. Je pense que Ethan Chandler va nous surprendre. Quant au personnage de Dorian Gray, il est, à mon sens, obligatoirement détestable, c'est son caractère propre d'être égocentrique et imbu de lui-même, s'il ne l'était pas il ne serait pas Dorian Gray. Pour Lord Malcom, je crois que lui aussi a bien des mystères en réserve. Son côté très victorien, moraliste et paternel est, je crois, nécessaire à l'intrigue. Bien sûr je peux me tromper... L'avenir nous le dira et je ne suis, hélas, pas médium.
Julien Noël Le jeudi 12 juin 2014 à 21:36
C'est justement le côté « victorien, moraliste et paternel » de Lord Malcolm que je visais en écrivant que je l'estimais trop monolithique ; c'est-à-dire qu'il me semble n'avoir qu'une face à offrir, avec un caractère sans nuance, centré sur une seule obsession. Ce n'est pas un gros défaut, mais ce peut être le signe d'un manque de profondeur du personnage. Quoique il est trop tôt pour le dire avec certitude. Quant à Dorian Gray, ce n'est pas tant son caractère (en somme fidèle au livre) qui me déplaît mais le fait que les créateurs de la série aient jugé adéquat de lui donner cet air de pop star débauchée : les bagues à chaque doigt, le pantalon en cuir, la mèche, le fait qu'il soit sans cesse torse nu... Ce portait est bien trop "émo" à mon goût, et me parait en outre anachronique...

Julien Noël Le mercredi 11 juin 2014 à 21:36
Une bonne surprise. Les séries sous forme de crossover sont souvent foireuses, mais celle-ci tient jusqu'ici à peu près la route... Je trouve très réussis les personnages campés par Eva Green et Billie Piper (deux actrices que j'aime beaucoup). Victor Frankenstein (qui est si souvent, hélas, caricaturé en savant fou au cinéma) trouve également une incarnation de valeur dans cette série qui lui confère un rôle proche de celui qu'il a dans le roman de Shelley. En revanche, j'estime Lord Malcolm Murray trop « monolithique » et Dorian Gray carrément insupportable ! Quant à Ethan Chandler, au stade où j'en suis, on se demande un peu à quoi il sert, à part à fournir un repère (bien stéréotypé, au passage) au public américain... Mais bon. Dans l'ensemble, c'est vraiment chouette. Mention spéciale pour la séance de l'épisode 2, comme le dit bien Oskarya.

Ajouter un commentaire