Alpha & Omega : l'origine

Saga : Alpha and Omega
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Milady
Date de parution : jeudi 18 février 2010
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Anna est un loup-garou.

Elle découvre un nouveau sens à son existence quand le fils du chef des siens débarque en ville pour réprimer les troubles au sein de la meute de Chicago et qu'il insuffle à Anna un courage qu'elle n'avait encore jamais ressenti.

Notre avis

L'avis de Tan :

Souvenez-vous, au cours de L'appel de la lune, Mercy rencontrait un certain Alan MacKenzie Frazier, jeune loup sans attache qui finit très mal et il est aussi mentionné à un moment que Charles est parti à Chicago pour interroger l'un des alphas de la ville ; on nous révèle par la suite comment son enquête se termine. Cette nouvelle revient sur ce passage-là, en étant plus ou moins raccord avec l'autre version mais ça n'est pas bien grave, ça nous permet de faire la connaissance de Charles et surtout d'Anna : les fameux "Alpha et Omega" qui serviront de titre à ce spin-off des Mercy Thompson.


Premier changement de taille : l'histoire n'est plus racontée que du point de vue de la femme mais à la fois par lui et par elle. Un peu comme les spin-offs des Cat&Bones de Jeaniene Frost qui sont plus orientés romance. On découvre de l'intérieur une Anna très pauvre avec un boulot qui lui rapporte à peine de quoi vivre. Elle est brimée par la meute, régulièrement violée, apeurée mais possède une force intérieure qui lui permet de survivre sans sombrer dans la dépression. Dès leur rencontre, Charles reconnait pourtant en elle un Omega et pas un loup soumis en bas de l'échelle sociale de la meute. Comme il lui expliquera plus tard, un Omega est une chose rare, un loup qui a un statut à part comme un shaman dans une tribu. Il a un pouvoir apaisant sur les loups et est en mesure d'aider les jeunes après leur transformation. Par défaut, l'Omega n'est pas soumis, il ne ressent pas l'influence des loups plus puissants et dans le cas d'Anna, elle a été contrainte par la force à baisser la tête. Voilà donc dans quel état Charles trouve Anna. Et c'est mignon de voir comme il prend tout de suite soin d'elle, prend note de toutes ses réactions et anticipe pour ne pas la mettre mal à l'aise. On n'aurait pas du tout imaginé Charles comme ça en se basant sur les dires de ses proches. D'après les Mercy où on le voit très peu, il a une sacrée aura stricte et sévère. Ici, on le redécouvre complètement et c'est encore une fois un beau personnage que nous offre Patricia Briggs. Il s'avère que l'animal est en fait doté d'humour et est très perceptif. Tout en restant extrêmement dangereux et carré quand il s'agit d'appliquer la loi. Au passage, on en apprend plus sur Bran et sa femme indienne, mère de Charles, et la tribu des têtes plates.


Quant à l'histoire qui amène nos deux personnages à se rencontrer, elle se lit vite et est assez essentielle pour comprendre ce qu'il se passe au début de Cry Wolf puisque ce dernier reprend exactement à la fin de la nouvelle et que les personnages et la situation n'y sont pas présentés pour rappel. L'action se déroule extrêmement vite mais est exécutée avec une belle virtuosité. Tout est bien dosé, les personnages sont vivants dès les premières lignes, on a un début et une fin. Court mais efficace et la patte de Briggs est présente à chaque page.

 

L'avis de Chani

 

Enfin Milady publie la nouvelle qui introduit la série de Patricia Briggs, « Alpha et Omega », spin-of de « Mercy Thompson ».

« Le cri du loup », premier tome de cette nouvelle série est sorti l’année dernière, toujours chez Milady, et il manquait au lecteur le prologue de l’histoire d’Anna et Charles, le laissant un peu déconcerté au commencement du livre. « L’origine » vient combler ce manque, pour notre plus grand plaisir.

 

Anna, membre de la meute de Leo à Chicago, appelle le Marrock pour dénoncer des agissements douteux au sein de sa meute. Bran dépêche donc son fils Charles, son exécuteur, pour tirer cette affaire au clair et prendre les mesures qui s’imposent.

En faisant la connaissance d’Anna, Omega ayant le pouvoir de l’apaiser, le loup de Charles sait qu’il a trouvé son âme sœur, et une fois la situation assainie à Chicago, il ramènera Anna dans le Montana. Et c’est là que nous les avions retrouvés dans le tome précédemment cité.

 

Cette nouvelle, très courte, a néanmoins toute son importance pour comprendre la suite des évènements, et mieux cerner la personnalité d’Anna. Il aurait d’ailleurs été judicieux de la publier en premier… Je recommande à celles et ceux qui n’ont pas entamé la lecture d’« Alpha et Oméga » de commencer par ce court ouvrage qui est vraiment indispensable pour apprécier la suite.

En quelques pages, Patricia Briggs a le talent de nous embarquer avec elle dans son histoire, et prouve qu’elle excelle aussi dans un format court.

Lylie Le samedi 12 novembre 2011 à 9:26
Vu, lu et aimé

horus Le dimanche 30 octobre 2011 à 9:26
Je le conseille!!! C'est une belle lecture!!! Par contre, profitez-en car le tome 2 n'arrive pas à la cheville de celui-ci!

Anonyme Le mardi 5 avril 2011 à 9:26
Je l'ai dévoré vite, oui vite parce qu'il faut avouer qu'il n'est pas très long. J'aurais aimé que l'action se déroule un peu moins vite, que l'on passe plus de temps sur les personnages. Mais je trouve particulièrement agréable d'avoir un vrai début, une vraie mise en situation. Anna me plait beaucoup surtout en connaissant la suite !! j'aime le développement du personnage. J'attends encore que Charles se dévoile plus !

Ajouter un commentaire