Charmes

Titre original : Wicked deeds on a winter's night
Auteur : Kresley Cole
Saga : Les Ombres de la Nuit
Rang dans la saga : N° 3
Editeur : J'ai Lu
Date de parution : mercredi 2 février 2011
Public : Adultes
Genre : Romance Paranormale
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Deux siècles après la mort de sa bien-aimée, Bowen MacRieve, lycae brutal et cruel, ne connaît toujours que ténèbres et solitude infinie. La Quête du Talisman, s’il la remporte, lui permettra de ressusciter sa moitié. Aussi, il est prêt à tout. Mais Mariketa l’Attendue, la jolie sorcière aux immenses pouvoirs est elle aussi déterminée. Ce talisman, il le lui faut. Entre eux, la haine est tangible, mais une irrésistible alchimie réveille en Bowen des désirs qu’il croyait éteints et fait naître en Mariketa les fantasmes les plus fous. De leur affrontement peut naître le meilleur… et le pire.

Notre avis

Avis de Karen :

 

On a fait connaissance du héros principal, Bowen, cousin et meilleur ami de Lachlain, dans le premier tome (Morsure secrète). On découvre dès ce premier volume qu’il a perdu son âme sœur 180 ans plus tôt et qu’il cherche par tous les moyens à la ressusciter. Tous ceux qui le connaissent sont choqués par son apparence physique et son caractère : il est terriblement amaigri, aigri et sarcastique, lui qui était une force de la nature (plus de 2 m et tout en muscles, le mâle Alpha par excellence) et un véritable bout en train. Les lycae ont d’ailleurs du mal à comprendre pourquoi il n’a pas choisit de se donner la mort, lui qui a perdu son âme sœur, la seule et unique.

Dans le tome 2 (La Walkyrie sans cœur), Bowen est le premier Lycae à participer à la Quête, un concours qui réunit tourtes les créatures du mythos tous les 250 ans. Il a découvert en effet que le prix était une clé permettant de voyager deux fois dans le temps : pour la première fois il a la certitude qu’il existe un moyen de ramener Mariah, sa bien-aimée. Mais affaibli par le sort lancé par la sorcière Mariketa, et malgré toute sa détermination qui fait peine à voir, il est distancé par Sébastian et Kaderyn.

Dans ce 3e volet des Ombres de la Nuit, on revient sur les évènements intervenus durant la Quête. Dès la cérémonie de présentation, Bowen s’est senti intrigué par cette minuscule sorcière, entièrement recouverte d’une cape rouge. Ils se retrouvent dans une pyramide maya pour récupérer un des objets de la Quête, mais Bowen parvient à le saisir en premier et, déterminé à éliminer cette concurrente trop sûre d’elle, il l’enferme dans la pyramide, persuadé qu’elle réussira facilement à s’échapper. Mariketa a cependant eut le temps de lui jeter un sort mortel : lui, l’immortel, ne pourra plus guérir de ses blessures et se régénérer ; il sera donc obligé et revenir la voir pour lever le sort. A la fin de la quête, deux semaine plus tard, Bowen est salement amoché : il a perdu un bras et un œil, son poumon est coupé et a de multiples contusions sur l’ensemble du corps. Récupéré par Lachlain, Bowen découvre la protée malheureuse de son geste : Mariktta n’est toujours pas sortie de la pyramide et sa disparition pourrait causer une guerre dans le mythos.

Il est donc obligé d’aller la récupérer, d’autant plus qu’à en croire la walkyrie devineresse Nyx, elle serait son âme sœur, aussi étrange que cela puisse paraître…

On attendait avec impatience ce tome sur Bowen qui nous avait particulièrement touché depuis le début, en espérant qu’il retrouve enfin le bonheur. Même si j’ai énormément apprécié ce tome, j’avoue avoir malgré tout été quelque peu déçue. On ne retrouve pas la magie présente dans les relations entre Lachlain et Emma, ou encore entre Sébastian et Kaderyn.

Par contre, contrairement aux deux premiers volumes, l’humour est ici très présente et je me suis surprise plusieurs fois à piquer un fou rire. Mariketa est drôle et attachante. C’est une jeune femme de 23 ans (non encore mortelle) résolument moderne qui n’a pas eu de relations avec homme depuis 4 ans à cause d’une prophétie. Elle est donc condamnée à se satisfaire toute seule au moyen d’un sex toy savamment déguisé en rouge à lèvre (la scène où Bowen le découvre est hilarante !). En fait elle m’a fait beaucoup pensé à Mac, l’héroine des chroniques de MacKayla Lane de Karen Marie Moning : aussi légère et pétillante !

Malgré le fait que la relation puisse paraître trop simple et rapide (après tout les deux héros se connaissaient déjà), Kresley Cole a su multiplier à la fin les révélations et les rebondissements qui parviennent à répondre à toutes nos questions. Elle a aussi su nous donner envie de lire la suite de la série en nous présentant de futurs héros pleins de promesses : les deux frères démons (ils ont des cornes !) Cade et Rydstrom, mais aussi la meilleure amie légèrement nympho de Mariketa, Carrow.

Un dernier bémol : durant la majeure partie du livre, Bowen est présenté comme Bowe et ça ne m’a pas plu du tout. D’ailleurs inconsciemment il est resté constamment Bowen.

Donc au final une très belle histoire pour une très belle série, mais un cran en dessous des précédents. Vivement le retour de la magie dans le prochain tome consacré à un des frères Wroth…. Rendez vous en avril….

Anonyme Le vendredi 18 février 2011 à 23:03
Je suis peut être l'une des seules à ne pas avoir aimé cette histoire. Autant les 2 premiers tomes m'ont accrochés, autant celui-ci m'a rebuté. Trop d'hésitation de part et d'autre et franchement je n'ai pas trouvé que MARIKETA soit vraiment celle qui fallait à Bowen. Je l'ai trouvé très voir trop immature à mon gout.

Binou Le jeudi 10 février 2011 à 23:03
Bowen est un vrai macho... alors tout le livre s'en ressent, on aime ou pas!Moi j'ai aimé ;-) On prend plaisir à relier cette histoire aux 2 précédentes, surtout au travers de la quête vue par Bowen, et l'on sait dans le 2ème que ce n'est pas lui qui la gagne.... une bonne histoire!

Ajouter un commentaire