Contamination

Titre original : Infection
Auteur : Bryan James
Saga : LZR-1143
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Panini Books
Date de parution : mercredi 26 mars 2014
Public : 15 ans et plus
Genre : Horreur
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Ancienne star du cinéma d'action, Mike McKnight est condamné à la réclusion à perpétuité dans un hôpital psychiatrique pour le meurtre de sa femme. Se réveillant un matin dans un asile déserté avec une mémoire plus que défaillante, il comprend qu'une terrible épidémie ravage le pays. Il parvient néanmoins à quitter l'hôpital en compagnie de quelques survivants. A l'extérieur, c'est l'apocalypse : le monde a sombré dans le chaos devant les hordes de morts-vivants. Tout en essayant d'échapper aux survivants et aux zombies, Mike retrouve progressivement la mémoire et la raison pour laquelle il a été enfermé : sa femme, une chercheuse en biochimie qui travaillait sur la réanimation des cellules dans le cadre d'un projet nommé Lazare, était proche du but... Y aurait-il un lien entre ces recherches et la pandémie qui ravage le monde ? Désormais persuadé que sa femme a été éliminée, il part à la recherche de ce qu'elle cherchait à protéger : un moyen de contrer l'épidémie.

Notre avis

L'avis de Chani

 

Interné dans un hôpital psychiatrique pour le meurtre de sa femme, Mike McKnight, ex-gloire du cinéma d’action, se réveille un jour de sa camisole chimique pour constater que le personnel a fui l’établissement. Pire que ça, à l’extérieur des gens en mangent d’autres ! L’invasion zombie est là et il tient le rôle de sa vie !

Sympa et drôle, La contamination ne révolutionne pas le genre et brille surtout grâce à son personnage principal, Mike, complètement décalé et plein d’humour. D’ailleurs, l’humour est omniprésent dans le roman, pas toujours très fin, mais on fait avec. L’intrigue est on ne peut plus classique, les gentils vont chercher le remède tout en essayant d’échapper aux méchants zombies, mais ça se laisse lire, même si le roman manque cruellement de tension. J’aime bien avoir peur ou être stressée en lisant un roman du genre, ici ce n’est clairement pas le cas. En résumé, ce premier tome de LZR-1143 est agréable à lire, mais ne me laissera pas un souvenir impérissable.

larsenlk Le mardi 12 août 2014 à 1:25
Dommage, j'aime beaucoup ce genre aussi. "Rage" de David Moody est à lire absolument :-)

Ajouter un commentaire