Dracula mon amour

Titre original : Dracula, my love
Auteur : Syrie James
Editeur : Hachette
Date de parution : mercredi 2 juin 2010
Public : 15 ans et plus
Genre : Young Adult
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Mina est amoureuse et sur le point d’épouser l’homme qu’elle aime. Sa meilleure amie, la jolie Lucy, est elle aussi sur le point de se marier. Les deux jeunes femmes décident de partir en vacances à la mer pour profiter de leurs derniers moments de célibat ! Mais l’arrivée dans leur vie d’un gentleman fascinant, ténébreux et sulfureux, va ébranler toutes leurs certitudes. Lucy tombe mystérieusement malade, et Mina, quant à elle, est soudain assaillie par des désirs inavouables..

Notre avis

L'avis d'Elaura :

Il est étonnant de voir à quel point la littérature fantastique du XIXe siècle continue d’inspirer les auteurs. Principalement l’œuvre de Bram Stoker qui a été déterrée déjà l’année dernière, après plusieurs années de sommeil, avec la suite très réussie de Dacre Stoker et Ian Holt (Dracula, L’immortel).

C’est au tour de Syrie James de nous conter sa vision de l’extraordinaire histoire du comte Dracula. Pour ce faire, elle a choisi de donner la parole à Mina Murray, future Madame Jonathan Harker. A l’instar de son futur mari, Mina a tenu elle aussi un journal intime relatant les évènements terribles dont elle sera le témoin, puis l’actrice...

Nous connaissons tous l’histoire par cœur ainsi que son épilogue et pourtant, on ne se lasse jamais de lire et relire ce fabuleux récit.

Ici, il est plaisant d’avoir une autre version des faits sous le regard d’une femme tiraillée entre ce que l’on attend d’elle et son désir sulfureux pour cet être honni et pourtant adoré.

Il est intéressant de lire le récit de sa vie, de son amitié avec Lucie, sa rencontre avec Jonathan qui a toujours été plus un meilleur ami qu’un amant. Mais surtout ses moments d’intimité avec celui qui deviendra son prince des Ténèbres. Leurs échanges seront savoureux, emprunt d’une certaine pudeur qui sied parfaitement aux mœurs de l’époque et pourtant, marqués d’une grande intensité émotionnelle. La sensualité de leurs chastes étreintes sera électrisante et l’aboutissement charnel se limitant aux morsures redoutées mais tant désirées du Comte, nous feront battre le cœur à la chamade. C’est beau, tout simplement.

Mais ce sont là les paroles d’une grande fan de l’œuvre originale et de cette histoire d’amour fantasmée et si rarement mise en scène.

Sachez toutefois, que cette lecture intéressera également les "novices". Peut-être les incitera-t-elle à se frotter à la version princeps.

Syrie James nous offre ici une relecture fidèle mais également originale de l’œuvre de Bram Stoker, romantique et gothique. Comme il est bon de se replonger dans le charme suranné de la littérature fantastique victorienne.

 

L'avis de Nairo : 5/5

J'ai beaucoup apprécié ce livre entre autres parce qu'il suit globalement l'histoire de Bram Stocker.
Je tiens tout de même à préciser que je n'ai pas lu l'original de Bram Stocker, mais que j'ai vu l'adaptation cinématographique de Francis Ford Coppola.

Syrie James reprend l'histoire du point de vue de Mina, sous forme de journal intime (à l'instar de Jonathan dans Dracula).

Attention, je spoile un peu :
Elle rencontre le comte Dracula en Angleterre pendant ses vacances avec Lucy, avant son mariage avec Jonathan, sans savoir de qui il s'agit bien sûr. Pour elle, c'est un gentleman qui fait battre son cœur un peu plus fort que ce qu'il devrait. Elle passe d'agréables moments en sa compagnie, jusqu'au jour où elle reçoit une missive de l'employeur de Jonathan, lui annonçant que ce dernier est souffrant et n'est pas en mesure de rentrer de Roumanie. Elle décide aussitôt de le rejoindre. Elle accepte de l'épouser sur place, en attendant qu'il soit de nouveau sur pieds. Pendant ce temps, il lui raconte ce qu'il a vécu. Lorsqu'ils retournent en Angleterre, Dracula s'insinue petit à petit dans leur vie et dans le cœur de Mina. Cette dernière sera perpétuellement partagée entre le clan des humains et le Comte Dracula.

L'auteur a su reprendre cette histoire avec brio dans un style d'écriture très réaliste qui colle aux personnages et à l'époque. Elle a su donner vie à ce journal intime avec un langage soutenu sans être indigeste. Elle revisite les scènes de manière romantique, avec une bonne part d'action et, surtout, elle arrive à entretenir le suspense du début à la fin. Ce roman rentre bien dans la catégorie Young Adult, il n'y a aucune vulgarité et il y a même une certaine pudeur dans l'amour que Mina porte aussi bien à Jonathan qu'à Dracula.

Alycia Le lundi 15 novembre 2010 à 14:05
Très bon j 'ai beaucoup aimer. Je le conseille a tous !

Ajouter un commentaire