Enchantment Emporium

Titre original : The Enchantment Emporium
Auteur : Tanya Huff
Editeur : J'ai Lu
Date de parution : mercredi 11 juillet 2012
Public : Adultes
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

"Vivre au sein du clan Gale, c'est comme entrer en sacerdoce: il y aura toujours un membre de la famille pour savoir où vous vous trouvez, une tante pour vous dire quoi faire, qui fréquenter, quel charme utiliser... Lorsqu'on a 24 ans, un certain pouvoir, mais plus de boulot, revenir au foyer familial n'est pas une partie de plaisir, croyez-moi!

Le jour où ma grand-mère m'a proposé de reprendre sa boutique à Calgary, j'ai sauté sur l'occasion. Je ne me doutais pas alors que la clientèle serait pour le moins... spéciale!"

Notre avis

Avis de Zaza:

Allie est une "sorcière" mais pas n’importe laquelle. Elle appartient au clan des Gale. Il s’agit d’une puissante famille, avec une sacrée réputation et dont la magie effraye plus d’une créature surnaturelle.

Après avoir perdu son emploi, elle retourne vivre auprès des siens. Mais, suite à la mystérieuse disparition de sa grand-mère, elle hérite d’une brocante à Calgary. Bien entendu, cette boutique n’est pas ordinaire. En la reprenant, l’héroïne va aller de surprises en surprises et va vivre une série d’événements plutôt inattendus.

L’histoire est alléchante. Pourtant, très rapidement, je me suis ennuyée. Il ne se passe finalement pas grand-chose. Les faits s’imbriquent de façon plus ou moins cohérente. Tous les mauvais clichés de la fantasy sont réunis. Par exemple, Allie rencontre un étrange client, un leprechaun, et bien hop elle l’engage. Bien entendu, c’est un gentil personnage. Ensuite, elle croise un homme plutôt craquant, et hop, c’est son grand amour. Même les méchants se laissent rapidement décourager face à cette charmante demoiselle.

Le plus perturbant, c’est l’écriture. Il y a beaucoup de descriptions et énormément de dialogues inintéressants, le tout avec une pseudo pointe d’humour mais qui, finalement, n’est pas très drôle. Sans oublier la manie de la famille Gale de cuisiner en toute circonstance. Je ne sais combien de tartes ont été préparées dans ce récit. Ce n’est pas dans une brocante qu’elle aurait dû travailler mais dans une pâtisserie !

De plus, les paragraphes passent d’un personnage à un autre quasiment à toutes les pages. On s’y perd facilement car il est difficile de savoir où l’on en est. C’est vraiment perturbant et cela m’a rapidement lassée.

Je n’ai donc vraiment pas adhéré à ce roman. L’histoire est ennuyante, tout comme les personnages, et l’intrigue n’est pas palpitante du tout. Et ce livre fait malheureusement 607 pages…

Les seuls éléments positifs que je retiendrai sont : le titre, que je trouve très attractif, et la couverture, choisie par la collection Darklight des éditions « J’ai lu », que je trouve magnifique.

Je ne connaissais pas Tanya Huff mais, sincèrement, je ne réitérerai pas l’expérience. Je vous invite bien évidemment à vous faire votre propre avis sur ce livre. D’ailleurs, si quelqu’un l’a apprécié je serai assez curieuse d’en connaître les raisons…

Valentina B. Le dimanche 5 août 2012 à 17:13
Prise de tête. Comme le dit si bien Zaza, c'est ennuyeux, parfois incompréhensible (donc on finit par lire en diagonal), pas de sauts de ligne entre les changements de narrateurs, peu captivant, long dans les descriptions, et trop de personnage dans la même pièce (on s'y perd complètement) ! L'auteure doit tellement avoir la tête plongée dans son histoire, que tout doit lui semble si clair ! Félicitation à la traductrice d'ailleurs, cela n'a pas dû être facile. La couverture et le titre m'ont conquis, le résumé... ma foi semblait intéressant. Mais grosse, grosse déception dès les premières lignes ! Dommage... un si gros livre ça fait saliver :(

Ajouter un commentaire