Kitty et Les Ondes de minuit

Titre original : Kitty and the midnight hour
Auteur : Carrie Vaughn
Saga : Kitty Norville
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Pygmalion
Date de parution : mercredi 3 novembre 2010
Public : Adultes
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

"Ici Kitty Norville en direct de Denver et vous écoutez Les ondes de Minuit. Tous vos appels, humains ou non, sont les bienvenus. Je suis là pour répondre à toutes vos questions."

Ce que je n’avais pas prévu de révéler, c’est que je suis moi-même un loup-garou. Mais la mafia vampirique du coin ne fait pas partie de mes fans et a voulu stopper mon émission, ils ont même engagé quelqu’un pour me tuer…

Notre avis

Avis d'Elaura

 

Les éditions Pygmalion se lancent dans la bit-lit et c’est avec intérêt et curiosité que nous avons lu le premier tome de la série de Carrie Vaughn, Kitty Norville ! Découvrir un nouvel univers et une nouvelle héroïne est toujours grisant et en même temps, la crainte du déjà vu ne vous quitte pas. En général, dès les premiers chapitres, nous savons, nous sentons, si le récit est une pâle copie de ce qui a déjà été fait ou pas.

Force est de constater que Kitty Norville sort de l’épreuve la tête haute, car oui, même si nous retrouvons les schémas classiques du genre, l’histoire et l’héroïne présentent assez d’originalité pour susciter notre curiosité et nous pousser à lire le livre jusqu’au bout. Et, cerise sur le gâteau, nous avons même envie de lire la suite !

En effet, Kitty est un loup-garou. Elle a été mordue et a dû intégrer la meute du coin. Jusque là, rien de neuf sous le soleil me direz-vous. Sauf que Kitty est un DJ, qu’elle travaille dans une station de radio locale et qu’elle anime une émission nocturne. C’est une fan de musique underground (attention, rien de produit après 1990 !) et un soir de grande témérité, elle ouvre les vannes de ce qui fera son succès mais aussi sa perte : donner des conseils aux êtres surnaturels, loup-garous, vampires entre autre chose…

Sauf que faire son coming out en direct à la radio n’est pas du goût de tous et la faune du coin commence à montrer les dents. Kitty devra faire un choix radical, arrêter son émission ou résister à la pression de son Alpha et du maître vampire de la ville quitte à y laisser sa peau.

La vie de Kitty n’est pas facile ! S’imposer dans la meute où la loi du plus fort est la seule relève de l’impossible pour elle. Soumise et docile au début du récit, elle ne cherche qu’à plaire à son alpha et un peu de tranquillité. Mais, la petite louve va grandir, s’épanouir et prendre de l’importance et ça ne va pas plaire à tout le monde.

Carrie Vaughn nous expose la vie, les us et coutumes de la meute avec maîtrise et c’est un des points forts du livre. Bien que le récit soit à la première personne, les moments de mutation de Kitty en louve sont narrés à la troisième personne, ce qui permet de séparer les deux facettes antinomiques de l’héroïne. C’est réussi, dynamique, inspiré et le tout confère un rythme soutenu au roman. Les péripéties se déroulent rapidement, sans temps mort, du coup, le livre se lit vite et sans ennui.

Du côté des personnages, outre celui de notre héroïne, les autres sont peu développés et ce sera le point négatif. La présence masculine forte ne viendra pas de la meute et de son alpha (une fois n’est pas coutume) mais plutôt du côté des chasseurs de prime, ceux qui traquent les êtres surnaturels. Cormac est la bonne surprise. C’est un personnage mystérieux qui n’est pas insensible aux charmes de notre louve mais qui cache de nombreux secrets et nous espérons sincèrement qu’il sera un personnage récurent de la série.

Malgré cette faiblesse, ce premier tome est une bonne entrée en matière pour Pygmalion et il est évident que Kitty Norville va faire sa place à coup de crocs dans le petit univers de la bit-lit. Bienvenue !

Pinkunicorn Le vendredi 12 avril 2013 à 0:01
Plutôt pas mal comme début, c'est une lecture agréable pour faire passer le temps. Le deuxième tome était aussi sympa à lire, mais j'ai été quelque peu déçue par le troisième volet. Je reste encore sur ma faim, et j'attends la suite de cette série !

justine Le mercredi 27 avril 2011 à 0:01
Bien aimé le livre. J'ai hate de lire la suite

Ajouter un commentaire