La Diseuse d'ombres

Titre original : The Shadow Reader
Saga : Sidhe
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Milady
Date de parution : vendredi 25 janvier 2013
Public : Adultes
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Une guerre sanglante, un amour impossible.
McKenzie Lewis est différente : elle voit non seulement les faes mais elle a aussi le pouvoir de retrouver leur trace lorsqu’ils se téléportent. Capacité inestimable pour le roi des faes piégé dans une guerre sans merci contre de sanguinaires usurpateurs de trône. Mais lorsque McKenzie est enlevée par ces derniers, elle se trouve confrontée à un dilemme : faire confiance à Kyol, le maître d’armes du roi qu’elle aime en secret depuis dix ans, ou à Aren, le meneur des rebelles, qui tente de lui révéler le véritable visage de la cour…

Notre avis

Avis de Zaza:

MacKenzie Lewis n’aspire qu’à une chose, mener une vie normale. Passer ses examens, obtenir sa licence puis trouver un job tranquille, avoir des amis et un petit ami sont ses objectifs. Mais son talent l’empêche de succomber à la routine. En plus d’être dotée de la double vue lui permettant de repérer les faes, elle peut aussi voir leur trace quand ils se téléportent, aidant ainsi à les capturer. Ce don est bien utile à la Cour des faes qui fait face depuis de nombreuses années à une féroce rébellion. Son travail de diseuse d’ombres officielle lui permet notamment d’aider le maître d’armes, Kyol, dont elle est amoureuse depuis ses 16 ans. Sa vie va encore se compliquer lorsqu’elle est enlevée par les rebelles. La voilà plongée en plein cœur de la guerre et du côté des méchants en plus. La poisse ! Rapidement, des doutes s’installent en elle… Reste à savoir maintenant si les gentils sont vraiment ceux en qui elle croyait !

Même s’il se déroule dans notre monde, ce roman nous plonge dans un univers plus fantasy qu’urbain. Le lecteur suivra, au fil des pages, l’avancée de l’héroïne en terre rebelle. L’intrigue principale, tournant autour de cette guerre de pouvoir et de la convoitise du trône royal, est très intéressante. Le monde des faes, son histoire et ses légendes sont très bien construits et fourmillent de détails souvent très pointus.

Les personnages sont très attachants. L’héroïne est simple, vive d’esprit et un brin courageuse sans pour autant être téméraire. Même si son quotidien n’a rien d’ordinaire, elle est habituellement loin des combats sanglants. Se retrouver ainsi en première ligne va clairement l’ébranler. L’intérêt de l’intrigue réside dans la mise à l’épreuve de sa loyauté. La frontière entre le bien et le mal, entre les méchants et les gentils s’émousse peu à peu et la naïveté de MacKenzie disparaît petit à petit. L’histoire est bien entendu ponctuée de romance et le fameux triangle amoureux, si cher à la littérature, fait rapidement son apparition. On retrouve, d’un côté, Kyol, homme froid et puissant, fidèle à son roi Atroth, mais qui va quand même tout tenter pour retrouver sa bien-aimée. Leur amour est bien évidemment impossible en raison de leur différence de rang, de race et du sens du devoir de ce chef des armées faes poussé à son paroxysme. Ce petit trait de romance donne même à l’histoire un accent épique. De l’autre côté, c’est Aren, le chef des rebelles qui ont enlevé MacKenzie. C’est un homme fort et juste. Il soutient Sethan, le prétendant rebelle au trône. Son objectif est de la rallier à leur cause. Sa douceur va contribuer à faire chavirer le cœur de Sidhe et y introduire la dose de doute nécessaire quant à la légitimité de sa loyauté. Les personnages secondaires sont également très importants. On rencontre Naito et Kelia, les amants maudits, que tout sépare, mais dont l’amour sincère fait naître l’espoir chez MacKenzie quant à l’éventualité d’une histoire d’amour entre un humain et un fae. Et puis il y a Léna, la méchante rebelle, qui déteste MacKenzie mais dont on se doute rapidement que son personnage prendra de l’importance en temps utile.

Le style de l’auteur se veut contemporain et fluide, rendant la lecture très agréable. Sandy Williams a réussi à exploiter un thème, déjà souvent exploré, en y ajoutant quand même une touche d’originalité. Son écriture est accessible malgré la complexité de l’univers qu’elle a créé. La couverture d’Anne-Claire Payet rend d’ailleurs un bel hommage au travail de l’auteur.

Cependant, je me dois d’apporter un gros bémol à ce livre, à savoir la prévisibilité de l’histoire. Dès la fin du 1er chapitre, l’issue de l’intrigue s’est déjà profilée. Le récit n’offre aucun suspense, aucune surprise. Malgré les qualités de cet ouvrage et la plume de l’auteur qui nous permet de suivre avec attention cette aventure, le fait de se douter aussi rapidement de la conclusion lui fait perdre beaucoup d’intérêt. Et puis on retombe dans ce cliché, des méchants pas si méchants que ça et des gentils pas si irréprochables qu’il n’y paraît, qui m’a un peu ennuyée.

En conclusion, même si j’ai passé un agréable moment avec cette lecture et que j’y ai apprécié beaucoup de choses, il n’est clairement pas mon coup de cœur de ce début d’année 2013. Peut-être la suite me séduira-t-elle davantage…  

 

Avis de Nesshime (3,5/5) :

MacKenzie Lewis est une jeune femme avec une capacité surnaturelle : elle peut voir les faes. Elle peut même voir leur trace quand ils se téléportent, un don très utile pour le roi des faes. Elle aime Kyol, le maître d'armes du roi, depuis 10 ans, et essaye tant bien que mal de vivre une vie normale. Soit. Sa vie bascule quand elle se fait enlever par les rebelles, dont elle découvre le combat, et surtout le meneur, Aren. MacKenzie se retrouve au cœur d'une guerre dont elle ne mesurait pas les enjeux et qu'elle découvre sous un nouveau jour.

Ce roman est frais, sympathique, la lecture est fluide et on finit le roman en ayant hâte de lire la suite. C'est un bon premier tome, plein de promesses, avec une histoire bien installée.
L'héroïne n'est pas une tête à claques, cela change ! Elle est attachante, presque normale, et j'ai bien aimé ! Elle se remet en question, ne fonce pas tête baissée et a le sens de la loyauté. Son point faible : les hommes.
Et c'est là qu'arrive mon principal reproche : pourquoi toujours ce triangle amoureux ? Je trouve qu'il n'apporte rien, on sait déjà dès le début comment cela va finir. Existe-t-il un guide : "Vous voulez faire un malheur en Urban Fantasy? Mettez un triangle amoureux ça marche à tous les coups !" ? S'il vous plaît Mesdames les auteurs arrêtez de le suivre ! Un triangle amoureux, s'il est fait, doit au moins faire en sorte que les 3 protagonistes valent le coup, là il n'y a pas de match... Nous avons d'un côté Kyol, un maître d'armes dévoué à son roi qui laisse l'héroïne dans son jus depuis 10 ans, qui ne lui donnera jamais ce qu'elle veut, et de l'autre côté Aren, rebelle au grand cœur, juste et patient qui montre d'emblée de l'intérêt pour MacKenzie ! Tic, tac, tic, tac... Dring ! Nous avons un gagnant ! Nous verrons ce que l'auteur nous réserve pour la suite mais vous aurez tous compris dans quelle team je suis...

Ce tome est donc une solide base, un bon livre, sympathique et très fluide. J'espère juste que le tome 2 sera moins centré sur ce fameux triangle amoureux, et plus axé sur le monde des faes et les rebelles. Affaire à suivre !

Skoldasy Le lundi 27 mai 2013 à 2:50
J'ai aimé mais sans plus, certains passages étaient un peu trop répétitif à mon goût. Et le temps de conjugaison employé me gêne énormément (je ne sais pas pourquoi..) Aussi non, l'histoire est tout de même originale et j'attends de voir ce que va nous donner le tome 2

Ellejie Le vendredi 19 avril 2013 à 2:50
Le monde est un camaïeu de gris, si peu de blanc, si peu de noir, tellement de gris. Les certitudes de McKenzie sont ébranlées petit à petit, comment agir lorsque l'on possède un tel pouvoir. Qui est sincère, qui manipule ? Comment savoir où est le bien quand il est noyé dans tout ce gris. Mckenzie mène son enquête et espère de tout son cœur ne pas se tromper. Mais jongler entre deux mondes, entre deux amours n'est pas aisé, saura t'elle trouver les réponses avant qu'il ne soit trop tard ?

cloriale Le jeudi 18 avril 2013 à 2:50
Je ne trouve pas ce livre si mal que ça. L'écriture est fluide et grâce aux descriptions, on arrive bien à se représenter les lieux ou se déroule l'histoire. C'est vrai que l'intrigue est un peu bateau. Deux hommes, chacun leur charme, un gentil et un méchant et l’héroïne qui tombe petit à petit dans les bras du méchant... etc... mais c'est justement parce que c'est bateau et que en même temps, il y à une part de fantastique que j'ai apprécié ce livre. A chaque page, on se demande comment va réagir la fille, si elle va enfin se laisser faire ou encore résister. Voila, je dirais que c'est une lecture très distrayante pour laquelle il n'y a pas de temps mort et donc agréable à lire.

Ajouter un commentaire