La maîtresse du vent

Titre original : Ill Wind
Auteur : Rachel Caine
Saga : Les Gardiens des Eléments
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Eclipse
Date de parution : vendredi 26 novembre 2010
Public : Adultes
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Les gardiens existent depuis toujours. Certains d’entre eux contrôlent le feu, d’autres la terre, l’eau ou le vent, et les plus puissants sont capables de contrôler plus d’un élément. Faute de gardiens, Mère Nature ferait sans mal disparaître l’humanité de la surface de la terre…

Joanne Baldwin est une gardienne des éléments. En général, il lui suffit de faire un geste de la main pour apprivoiser la tempête la plus violente. Mais Joanne tente à présent d’échapper à un autre type de tourmente: des accusations de meurtre. Elle n’a plus qu’à recourir à une tactique très humaine, celle qui consiste à sauver sa peau.

Son seul espoir s’appelle Lewis, le plus puissant des gardiens. Malheureusement, lui aussi a tenté d’échapper au Conseil mondial des gardiens faisant de lui l’homme le plus recherché du monde. Et sans Lewis, les chances de survie de Joanne fondent comme neige au soleil… Elle parcourt à toute vitesse les routes des États-Unis dans sa Mustang à sa recherche, en espérant qu’il puisse l’aider, tout en essayant d’échapper à la tempête qui veut sa peau…

Notre avis

Avis d'Elaura 5/5

 

Les toutes jeunes éditions Eclipse nous offrent un superbe titre de Rachel Caine en ce mois de novembre, le premier tome d’une série qui fera parler d’elle, tant l’originalité du propos souffle un vent frais sur le petit monde de la bit-lit !

Nous connaissions déjà l’auteur grâce à la publication de sa série Young Adult Vampire City (chez Hachette Jeunesse) qui avait fait bonne impression. Cette fois-ci, exit les adolescents et les vampires, place aux Gardiens des éléments, des êtres humains dotés de pouvoirs uniques et particuliers, de grandes compétences magiques qui permettent à la Terre de tourner correctement. Ce sont une poignée d’élus qui régissent les caprices de Mère Nature, sans quoi, l’espèce humaine aurait déjà disparu de la surface de la terre, comme les dinosaures. Il y a trois sortes de gardiens. Les Gardiens de la Terre évitent des dizaines de catastrophes (séismes à grandes échelles, disparition d’espèces …), les Gardiens du Feu contrôlent les feux et les tendances suicidaires de la planète qui aime réduire les choses en cendres et il y a les Gardiens des Cieux qui tentent de dominer les aléas climatiques. Ils travaillent dans le secret le plus totale, au sein d’une grande machine bureaucratique pyramidale dont le siège se trouve dans le bâtiment des Nations Unies à New-York.

Joanne Baldwin est une Gardienne des Cieux plutôt douée mais relativement jeune dans l’organisation. Aussi, quand elle prend la fuite suite à une accusation de meurtre, elle ne se doute pas qu’elle fera l’objet d’une chasse sans concession, menée tambour battant par les Gardiens les plus doués de la planète. Son périple à travers les États-Unis lui réservera bien des surprises …

Haletant ! Voilà un adjectif qui qualifie parfaitement ce premier opus ! Cette course poursuite à travers le pays confère un rythme détonnant au récit et ce n’est pas le caractère de notre héroïne qui va le ralentir ! Joanne est une jeune femme pétillante, courageuse, grande gueule et bourrée d’humour. Nous sommes touchés par son vécu, par sa sensibilité, par sa malédiction. Elle a peur et ne s’en cache pas, elle fera tout pour sauver sa peau mais pas au détriment de la vie des autres. C’est une héroïne peu commune dans le genre, car même si elle détient des pouvoirs faramineux, elle n’en reste pas moins une femme meurtrie qui n’aspire qu’à la tranquillité. Et, ce qui ne gâche rien, elle a bon goût en matière de mâles ! Celui qui va croiser sa route est plutôt remarquable, mais je n’en dis pas plus …

Le roman n’est pas séparé en chapitres mais en quatre bulletins météorologiques donnant la tendance climatique des événements à venir et cela s’intègre parfaitement dans le récit. Le style de l’auteur est toujours agréable, brute, fluide et vous accroche dés les premières lignes. Compte tenue des explications scientifiques nécessaires à la maîtrise du pouvoir de Gardiens des Cieux et donc à la compréhension des épisodes climatiques, cette légèreté est plutôt bienvenue. Vous ne regarderez plus les commentateurs météo du même œil !

Une intrigue bien menée, pleine de rebondissements, une héroïne attachante, un background singulier, bref, une excellente entrée en matière pour cette nouvelle saga dont le deuxième opus, Vague de chaleur, est prévu pour 2011 ! Vivement !

 

Avis de Chani 3/5

 

Partant du principe que Mère Nature est une vraie folle furieuse qui rêve de dévaster la Terre, Rachel Caine introduit le concept des Gardiens qui sont en quelque sorte nos anges gardiens. Ils ont tous une affinité avec un ou plusieurs éléments ce qui leur permet de maîtriser, ou tenter de maîtriser, les déchaînements de violence de Mère Nature (cyclones, tsunami…). Joanne est une Gardienne dont le talent porte sur l’air. Nous la découvrons dans une situation inconfortable puisqu’elle est en fuite après avoir commis un meurtre, rien que ça. La seule chose que le lecteur sait au départ, c’est qu’elle cherche Lewis… Quels événements l’ont amenée là, qui est Lewis, et plein d’autres réponses seront données au fil des pages. Rachel Caine use et abuse des flashbacks pour donner au lecteur un éclairage sur les tenants et aboutissants de l’histoire, ou tout simplement pour revenir sur l’enfance et l’adolescence de Joanne afin de mieux cerner le personnage. Et moi je n’ai pas aimé. Les flashbacks de temps en temps je ne suis pas contre, mais là il s’agit du schéma narratif de l’auteur, et moi ça ne m’a pas plu. J’ai trouvé que le procédé ralentissait le rythme de l’histoire alors qu’on pouvait par ailleurs percevoir l’urgence de la situation. L’intrigue en elle-même est intéressante, j’ai été convaincue par le background dans lequel Rachel Caine situe sa saga, son style est toujours agréable à lire, seuls les allers retours temporels m’ont fatiguée, et je n’ai pas pu apprécier le roman à sa juste valeur. J’espère que cette construction ne se reproduira pas dans les tomes à venir, parce que je compte bien lire la suite !

 

 

Sorcier59 Le dimanche 13 mai 2012 à 0:40
Superbe roman ! Vraiment passionnant ! Le début démarre fort, avec Joanne sillonnant la route à la recherche du gardien le plus puissant qui soit, tout en essayant d'échapper à une tempête qui veut sa peau. J'ai adoré l'originalité du roman, très différent de ce qui se fait habituellement dans la Bit-Lit. On apprend certaines choses sur la météorologie et les lois physiques de la nature. C'est assez instructif tout en étant divertissant. Il est dit par moments que c'est un livre pour ados, moi je ne trouve pas. ça peut à mon avis facilement plaire aux adultes. Bien que Joanne n'apporte rien de nouveau niveau héroïne, je dois dire cependant qu'elle me plaie beaucoup. Elle a un caractère bien trempé, une grande gueule, de l'humour, mais est aussi sensible. J'ai été touché par son vécu. On voit que c'est une femme qui a pas mal souffert. Elle paye de ses erreurs mais tente néanmoins d'y faire face et de se racheter. Les autres personnages sont également intéressants et assez attachants pour certains d'entre eux. Le style d'écriture de Rachel Caine est très agréable ! Il est fluide (sans pour autant être facile à lire, ça change) et précis. Une autre chose que j'ai adoré et qui m'a impressionné, c'est que les tornades et autres éléments sont comme vivants. Comme si elles avaient une âme, une conscience. L’interaction entre Joanne et ses éléments de la nature sont bien construites et d'une certaine manière c'est assez flippant, quand on sait ce que les tornades et autres peuvent faire comme dégâts ! La nature est clairement ce qu'il y a de plus dévastateur quand on y pense. Puis il y a l'immersion des Djinns. Ils sont très bien décrits et s'avèrent très intéressants également. Leurs pouvoirs sont assez impressionnants. A la fin du livre je me suis dit : je ne vais plus regarder le ciel et la météo de la même manière. Ce roman est vraiment fascinant et brille par son côté assez instructif et surtout par son originalité, en s'attaquant à la nature elle-même et plus précisément aux éléments qui la gouvernent. Remarquable !

Ajouter un commentaire