La pelote d'épingles

Editeur : Éditions du chat noir
Date de parution : dimanche 1 février 2015
Public : 15 ans et plus
Genre : Romance Paranormale
Note de la rédaction :

4° de couverture

De nos jours, l’existence des marraines fées est bien connue. L’une d’entre elles, Violette, est missionnée à Paris pour réunir deux tourtereaux : un chanteur pour midinettes et une couturière sans le sou. Mais sur place, rien ne se déroule comme prévu : les prétendants ne se calculent même pas ! Pire, le jeune homme craque pour les charmes de la fée qui doit pour la première fois gérer un problème de taille, pour lequel elle est parfaitement incompétente et inexpérimentée : ses propres émotions.

La pelote d’épingle est une romance acidulée aux accents rock qui met un bon coup de pied au joyeux petit monde des fées, princes charmants et innocentes princesses.

Notre avis

Avis de Daisyka :

Nous nous retrouvons à Paris à notre époque, mais il y a une différence entre notre monde et ce livre, c’est que l’existence des marraines fées est connue. Dans cette histoire, l’une d’elles a été envoyée pour accomplir le rêve du Prince charmant pour un jeune chanteur et une jeune couturière. Mais bien sûr il n’y aurait pas d’histoire si tout se passait comme prévu.
Les deux jeunes gens ne se plaisent pas et, pire encore, le chanteur craque sur la fée. Elle qui n’a pas l’habitude de notre époque est confrontée a bien des problèmes et à une vision de l’amour comme elle ne l'aurait jamais pensé.
Comment va-t-elle réussir sa mission ? Eh bien, je vous laisse lire pour le savoir.

Les héros sont charmants, nous suivons le récit avec intérêt pour en apprendre davantage sur chacun d’eux et aussi sur leurs amis. Néanmoins, je suis un peu triste que certains d’entre eux ne soient pas assez approfondis car ils mériteraient d’être un peu plus développés.
Nous nous attachons à eux et nous voulons tourner les pages pour voir comment se termine l’intrigue.

L’univers nous plonge dans deux mondes artistiques bien différents. Avec le héros nous retrouvons le côté chanteur pour midinettes, les concerts, représentations et surtout les coulisses avec son attaché de presse. Et avec l'une des héroïnes on entrevoit la couture de créateur, on apprend des concepts tels que premier ou second d’atelier. Les deux métiers sont durs et éprouvants, et l’auteur arrive à nous faire partager cela en plus de l’histoire.

Qui n’a pas rêvé de son Prince ? Dans ce livre, on retrouve cette petite magie mise au goût de notre époque avec une touche d’humour que j’ai adorée. Les femmes de notre époque n'ont plus besoin de se marier pour être heureuses, ne doivent plus dépendre d’un homme pour avoir de l’argent. C’est ce que la marraine va découvrir, alors comment faire pour que le conte devienne malgré tout réalité ? L’auteur nous raconte avec une plume légère cette aventure pleine de rebondissements.
Cécile G. Cortes, a réussi à me faire sourire tout le long du roman. Celui-ci est d’une fraîcheur qui fait du bien et qui permet de remonter le moral à la personne qui le lit. Si vous voulez une petite romance toute en douceur pour une après-midi calme, je vous le conseille et j’espère que votre lecture sera aussi agréable pour vous qu’elle le fut pour moi.

La couverture toute mimi, qui représente bien l'ambiance, a été faite par Cécile Guillot.

LecturesenB Le vendredi 12 juin 2015 à 23:54
Franchement il a l'air vraiment sympa ce livre, je l'avais repéré dans tes photos :p

Ajouter un commentaire