La Tentation d'Elminster

Titre original : The Temptation of Elminster
Auteur : Ed Greenwood
Saga : Les Royaumes Oubliés / Cycle Elminster
Rang dans la saga : N° 3
Editeur : Milady
Date de parution : vendredi 20 mai 2011
Public : Adultes
Genre : Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Après quelques siècles d'hibernation involontaire, Elminster a grand besoin de soutien et des conseils de Mystra.

Mais sa déesse adorée lui tourne le dos. Désorienté, le plus grand mage des Royaumes tombe entre les griffes de la sinistre Dame des Ombres qui cherche à le détourner de sa foi.

Pour Elminster, les intrigues et les machinations de la sorcière sont un crève-coeur permanent. Mais, tout bien considéré, le mal n'a pas que des désavantages.

Elminster le Sage deviendra-t-il Elminster le Maléfique?

Notre avis

 

Avis de JackHarkness : 3/5

J’avais à peine fini le deuxième tome de la saga d’Elminster que Milady nous proposait déjà le troisième opus avec La Tentation d’Elminster…

Pour ceux et celles qui n’ont pas suivi mes précédentes chroniques, je vous fais un rapide résumé. Je n’avais pas aimé, et c’est un euphémisme quand je dis ça, le premier tome La jeunesse d’un mage. Le second, Elminster à Myth Drannor m’avait laissé un goût sympathique et enjoué des aventures de cet archimage… Alors quand j’ai vu que le troisième tome allait arriver, je me suis dit « youpi »…. Note pour plus tard : ne plus se réjouir AVANT de lire un livre… Explications.

On retrouve notre charmant et gentil petit mage quelques temps après la fin du deuxième livre… Enfin quelque temps, je devrais plutôt dire un petit laps de temps… de quelques siècles. Oui. Notre petit Elminster s’est fait avoir comme un bleu, il est enfermé dans une caverne, scotché au plafond comme une mouche sur un ruban collant. Il est libéré par une bande d’aventuriers, se demande où il est, et essayer de communiquer avec sa déesse Mystra qui fait la sourde oreille.

Il va rencontrer une femme, qui n’est autre que la Dame des Ombres, une sorte de sorcière dont la marotte est de trucider les mages, les elfes, les rois et les chevaliers, pour son plaisir. Elminster tombe sous le charme et devient son apprenti et sa main.
Si je devais résumer le livre par une phrase, ça serait : « Il a fumé quoi l’auteur ??? ». Je n’ai rien compris à l’histoire. Déjà, le bond spatio-temporel du début du livre n’aide pas, il faut bien l’avouer. On ne sait pas pourquoi Elminster reste prisonnier dans sa grotte pendant des lustres. Tout le long des 300 pages, on ne voit pas où l’auteur veut en venir. Il y a des morts en veux-tu en voilà, des elfes qui veulent se venger de notre héros et on ne sait pas pourquoi… Il y a trop, et encore l’adverbe « trop » n’est pas assez fort… de personnages secondaires. On a des taverniers, des elfes, des mages, des prêtres, des sœurs, des soldats, des rois, des chevaliers, des prostitués, des jeunes damoiselles en détresse, des arbres, des runes, des grottes, des tombeaux, des caves, des sous-sols et dans tout ça, on a notre pauvre héros. On se perd dans la succession de lieux tous plus accueillants les uns que les autres. Pour faire une comparaison : à côté, l’Iran, c’est Neverland. Vous voyez ?

Il y a quelques points positifs. J’en ai trouvé. Si. Si. Ed Greenwood ne s’attarde pas sur la description des lieux, encore heureux étant donné qu'il y en a pléthores, des personnages ou des actions. La fin du livre est plutôt bien faite, comparée au reste. L’histoire se remet un peu en place à ce moment-là. On comprend pourquoi Myth Drannor a été rayé de la carte et que peu d’elfes sont encore en vie, notamment un qui veut voir Elminster au bout de son épée depuis le milieu de tome 2.

Je reste profondément sur ma faim ou fin, je ne sais pas quel mot choisir. Pour être tout à fait franc, je suis dubitatif sur cet ouvrage. Quel est le but de cette histoire dans l’ensemble de la saga ? On aurait pu s’attendre à une succession de sentiments, de drôlerie, d’aventures, de magie… Un peu comme dans le précédent. Il n'en est rien.


On est partagé entre la tentation de le lire ou de ne pas le lire. Faîtes vous une opinion.

manille Le dimanche 12 juin 2011 à 9:12
Bon ben je crois que je vais éviter ce genre d'ouvrages

Ajouter un commentaire