Le baiser du démon

Titre original : Working for the Devil
Saga : Danny Valentine
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Orbit
Date de parution : mercredi 2 juin 2010
Public : Adultes
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Danny Valentine tempérament de feu et nerfs d acier est nécromancienne. Elle loue ses services au plus offrant et ressuscite les morts comme personne. Pourtant elle se serait bien passée de ce contrat avec Lucifer lui-même. Mais comment refuser, et espérer rester en vie ? Engagée pour tuer le fugitif Santino, démon de son état, Danny se voit affublée pour garde du corps d un autre démon en qui elle n a pas confiance, et de deux médiums. Cela dit dans cette affaire, ce n est pas d amis dont elle a besoin, mais plutôt d un miracle. Car la dernière fois qu elle a rencontré l invincible Santino... elle a failli mourir !

Notre avis

L'avis d'Exécutrice : 5/5

Danny Valentine est une psion, une humaine avec des pouvoirs psychiques, plus précisément une nécromante.

Elle a un passé torturé et douloureux que l’on découvre au fur et à mesure du roman, sur lequel s’est construit le personnage. C’est une femme dure et insensible en apparence, mais qui est en réalité sensible et tient à ses amis, même si elle n’en a pas beaucoup. Son enfance, très difficile passée au Hall des Manipulations, pendant laquelle la discipline de fer et la torture ont été son quotidien, lui a forgé un caractère dur, une force d’esprit fort utile dans son monde.

Parlons justement de ce monde. Elle vit à Saint City, une grande ville, sale et futuriste avec des véhicules volants et des armes laser ou à plasma. J’imagine cet univers un peu comme dans un film de SF des années 90 genre Total Recall ou Judge Dread, voire le Cinquième élément. J’ai vraiment beaucoup aimé cet univers sombre et glauque dans lequel l’Éveil a tout changé profondément. Les dieux monothéistes sont tombés lorsque la magie s’est révélée. Les psions ne sont en fait que des humains qui ont évolué mais ils sont craints par les « Normaux », ces derniers ayant peur qu’ils lisent leurs pensées ou leur attirent le mauvais œil.

Un jour pas comme les autres, un démon frappe à sa porte, lui pointe un flingue sous le nez et lui demande de le suivre parce que Lucifer veut la voir pour lui confier une mission suicide : retrouver un artefact super important pour lui qu’il ne peut pas chercher lui-même. Autant vous dire qu’elle n’a pas trop le choix et qu’elle se retrouve affublée d’un démon familier à devoir traquer un autre démon qu’elle connait bien puisqu’il a failli la tuer quelques années plus tôt.

Je ne vais pas plus loin dans le détail de l’intrigue car ça serait mal, n’est-ce pas ?

L’intrigue est menée d’une main de maître par Lilith Saintcrow, pas un temps mort, ne permettant ni au lecteur ni aux protagonistes de l'histoire de souffler ! On a une palette d’émotions humaines qui sont explorées : l’amour, l’amitié, la haine, la jalousie, l’envie, le désir, la peur, le tout largement saupoudré d’action incessante, de baston, course poursuite, tout ce qu’il faut pour vous rendre accro au style de Lilith Saintcrow.

C’est un excellent premier tome qui donne très envie de lire la suite !


L'avis d'Elaura : 5/5

Avant toute chose, parlons de ce qui pourrait faire fuir le lecteur … Non ! L’histoire de Dante Valentine n’est en rien une pâle copie d’Anita Blake, loin de là !! Certes, elles ont la nécromancie en commun, sont toutes deux des héroïnes fortes en tête et irréfléchies, mais la ressemblance s’arrête ici. Le monde de Dante Valentine est fondamentalement différent de celui de notre exécutrice.

L’univers créé par Lilith Saintcrow est sombre et futuriste, nimbé d’un certain nihilisme plutôt novateur en bit-lit. Ce côté cyberpunk est réellement une bonne surprise et nous projette dans un monde où le chaos s’effleure du bout des doigts. L’Eveil a précipité la chute des Eglises monothéistes laissant la population dans un état d’incompréhension totale. La révélation des êtres surnaturels, ainsi que celle des psions (humains dotés de pouvoirs parapsychiques, comme la nécromancie par exemple), divise les peuples en catégories bien distinctes tâchant tant bien que mal de vivre ensemble ou de s’ignorer cordialement. Le dieu chrétien n’est qu’un dieu parmi tant d’autres et la pratique de la magie est monnaie courante. Croyances païennes se mêlent à l’utilisation de technologies futuristes et confèrent une certaine noirceur au récit.

Danny Valentine est un psion depuis la naissance. Son don de nécromancie en fait un être à part et redouté, même parmi ses semblables. Echappant de peu à l’esclavage (destin souvent réservé aux psions), son éducation dans une école spécialisée lui a permit de devenir une nécromante accréditée, une des meilleures du pays. Avec l’aide d’Anubis, son psychopompe (Anubis étant le dieu égyptien qui accompagnait les défunts dans le royaume des morts), elle ressuscite les morts pour le compte de particuliers ou du gouvernement. C’est une femme usée, fatiguée par la vie qu’elle mène et les épreuves traversées. Aussi quand un démon vient frapper à sa porte, armé jusqu’aux dents, pour lui annoncer que le Prince des Enfers lui-même souhaitait la rencontrer afin lui confier une mission, Danny sent le vent tourner. Ce sera peut-être son dernier contrat, le plus dangereux, mais comment dire non à Lucifer ? Dante sombrera dans les ténèbres et ses amis avec elle.

Haletant serait le terme qui qualifierait le mieux ce tome. Lilith Saintcrow nous balance dans cet univers sans préliminaires, brusquement, nous révélant le mode d’emploi qu’au fur et à mesure de l’intrigue et cette claque est plutôt jouissive. Le récit est parfaitement maîtrisé et nous entraîne dans une chasse violente et sans concessions. Et même si nous retrouvons les standards classiques du genre, ce livre ne ressemble à aucun autre. Laissez-vous tenter par Le Baiser du Démon, il est brutal et brûlant, mais terriblement bon …

 

Elora Le vendredi 3 juin 2011 à 21:22
J'ai adoré ce livre au point de le relire plusieurs fois. Certains dialogues, les réactions de Japhrimel par rapport aux proprs de Danny m'ont fait sourire ou rire (je ris de n'importe quoi c'est vrai). La façon dont le regard de Danny sur Jaf change et celui du démon sur la nécromante se passe si discrètement que j'ai du relire certains passages pour m'appercevoir des changements. Je trouve que l'histoire est bien menée et j'attends le tome 3 (puisque j'ai lu le 2) avec impatience.

Binou Le samedi 26 février 2011 à 21:22
Un vrai bijou!!!! on est loin des standards de la bit lit telle que je la connais chez milady par exemple... rien à voir avec Anita, c'est clair, et cette chasse au démon est un pur moment de Dark Fantasy! belle évolution des personnages, rien de téléphoné, et même une fin un peu cruelle, loin des happy ends chers aux américains... j'attends le 16 mars avec impatience pour la suite... heureusement, plus que 15j :-)

Devil-Trigger Le mercredi 29 septembre 2010 à 21:22
Si quelqu'un est en mesure de me garantir qu'il n'y pas d'histoire à l'eau de rose et que l'héroïne n'est pas tête à claque, personnellement j'ai bien envie de le lire.

Angie Le samedi 28 août 2010 à 21:22
Il est certain que Saintcrow a crée un petit univers bien à elle, pourtant je n'accroche pas trop. Il faut dire que je ne suis pas une grande fan de fiction bourrée de technologie futuriste car ça me parait toujours trop tiré par les cheveux. Cependant, il y a quelques bons points: - Danny est une héroïne attachante. Elle possède ce côté humain qui fait défaut à Anita dès le volume 3. Elle est forte, a des pouvoirs, mais ne se prend pas pour la super boss arrogante et nombril du monde. Ouf! - il y a de l'action, de la vraie, sans scène de sexe toutes les 10 pages - la découverte et l'évolution de Japhrimel sont bien menées. Pour une fois qu'il y a un personnage masculin intéressant dans la bit lit! - Et le tout tient la route. Une lecture que je ne regrette pas d'avoir faite car elle reste un moment pas trop désagréable, mais elle ne laissera pas une grosse trace dans ma mémoire, à moins que la suite soit plus prometteuse. On verra bien quand j'aurais le temps et le courage de m'y mettre...

Ajouter un commentaire