Le mariage de Jessica et Lucius

Saga :
Rang dans la saga : N° 2
Public : 15 ans et plus
Genre : Young Adult
Note de la rédaction :

4° de couverture

Jessica et Lucius vont enfin se marier et vivre heureux. Ce qui va permettre aux deux clans de s’unir sous leurs règnes et arrêter la guerre entre eux. Comment va se passer leur mariage ?

Alors voilà une nouvelle de Comment se débarrasser d’un vampire amoureux.

Beth Fantaskey signe une comédie romantique pleine de romance, où Jessica livre les détails de son merveilleux mariage princier avec le ténébreux Lucius Vladescu…

Notre avis

Avis de MaRizLor

Ayant dévoré Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, je me suis tout naturellement penchée sur la suite. À mon grand étonnement, j’ai découvert qu’avant le tome 2 il y a le tome 1.5. Ce fut une belle surprise puisqu’il me permettait de prolonger un peu le temps que j’allais passer en compagnie de Jessica et Lucius.

Cette nouvelle nous raconte dans les moindres détails le mariage et les préparatifs de celui-ci. Elle nous plonge dans les sentiments de ces personnages dont le vécu est très torturé et nous inonde de l’amour qu’ils ont l’un envers l’autre.

Le récit n’apporte rien en tant que tel à l’histoire que l’on a pu suivre dans le tome 1. Je dirais que son objectif est de nous rapprocher un peu plus de tous ces personnages que l’on a aimés et détestés et de nous permettre de partager ce moment crucial de leurs vies. Il est vrai que, si je n’avais pas eu connaissance de cette nouvelle, démarrer le tome 2 avec Jessica et Lucius mariés sans en avoir eu les détails m’aurait frustrée. Grâce à cette nouvelle ce « besoin » est comblé.

Contrairement au roman, l’ambiance est ici centrée sur le bonheur. J’ai vraiment eu l’impression d’être spectatrice du mariage et de ressentir la joie de tout le monde. C’est la cérémonie mémorable de leur vie, emplie de pur bonheur avant leur retour à la « réalité » et à ce qui les attend en tant que roi et reine des clans les plus puissants de vampires qui étaient ennemis depuis toujours. Laissons-les profiter de ce répit et savourons ces instants avec eux.

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ajouter un commentaire