Les Héritiers

Saga : Les Outrepasseurs
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Gulf Stream
Date de parution : jeudi 6 février 2014
Public : 15 ans et plus
Genre : Fantasy contemporaine
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout…

Notre avis

L'avis de Siana :

4,5/5

Premier tome d’une trilogie, Les Héritiers fait office d’introduction dans l’univers très construit des Outrepasseurs, mais cela n’empêche pas ce roman d’être un récit passionnant à lui tout seul, plein d’action et de rebondissements.
On y fait la connaissance de Peter, jeune ado lambda qui a des rêves de son âge et une vie tranquille, quoiqu’un peu solitaire, avec sa mère qui s’absente beaucoup pour son travail. Les apparences sont trompeuses, le jeune garçon est tributaire sans le savoir d’un lourd secret familial et il va l’apprendre à ses dépens au cours d’une soirée particulièrement surréaliste mais ô combien fascinante pour le lecteur.
Très amatrice de récits féériques — principalement ceux liés à des légendes, sans paillettes ni mièvrerie — j’attendais beaucoup des Outrepasseurs, d’autant qu’en suivant le blog de l’auteur, j’avais appris au préalable que nous avions des lectures en commun sur le sujet, notamment les ouvrages de Léa Silhol qui fait partie de mes auteurs favoris. Ajoutons à cela que les personnages de Cindy Van Wilder sont intimement liés à ceux du Roman de Renart dont les différents récits ont bercé mon enfance, j’avais un peu l’impression de rentrer à la maison en tournant la première page.
Et ce fut le cas. Je me suis trouvée enchantée par cette féérie sombre et sans demi-mesure, par toutes les références aux contes et légendes que j’aime et surtout celles liées à Renart et ses comparses. L’auteur a soigné son univers, les amateurs y trouveront leur compte, c’est original, tout en étant basé sur du folklore ainsi que sur cet imaginaire que nous avons presque tous en commun. Cependant, c’est dans la création de ses personnages que Cindy Van Wilder s’est véritablement surpassée. Elle a su les rendre vivants.
J’ai été surprise de la façon dont le récit s’articule, c’était bien trouvé. Et même si l’on voit peu, au final, les jeunes gens qui seront les héros de cette trilogie, on sent qu’ils ont du potentiel, ils promettent pour la suite et on s‘attache à eux, surtout Peter et Shirley. J’ai été littéralement passionnée par l’histoire qui se déroule sous leurs yeux, désespérant d’en connaître l’issue.
J’ai hâte d’en savoir plus sur Noble, sur ce qui est arrivé dans le passé, de voir comment Peter va s’accommoder de sa nouvelle vie… Il reste tant de questions en suspens à la fin de ce premier tome !
C’est un roman classé en littérature jeunesse, pour de jeunes adolescents en fait, mais les adultes l’apprécieront tout autant car l’auteur a fait l’excellent choix de ne pas l’édulcorer. Elle aborde ici des thèmes difficiles avec intelligence et maîtrise.
J’aurai pour finir un mot au sujet de l’objet-livre lui-même. Il est vraiment joli. Sa première de couverture est dotée d’un rabat qui crée par en-dessous un relief et une partie de l’illustration. Le seul défaut est que cela rend le livre un peu fragile, surtout si on ne le pose pas pendant la lecture. L’illustration de la couverture du deuxième tome est encore plus belle et la troisième promet également.
J’espère vous avoir donné envie de lire cette trilogie. Pour ma part, je n’avais pas encore fini le premier volume que j’achetais déjà la suite, ce qui veut tout dire…

L'avis de MaRizLor

4/5

Je dois admettre avoir eu beaucoup de mal à m’immerger dans l’histoire. Je pense que les changements temporels entre les chapitres m’ont un peu perturbée au début. Finalement, après avoir passé ce stade j’ai adoré le récit et je me suis beaucoup attachée à tous les personnages. De plus, une fois que l’on comprend la construction de l’auteur, l’alternance temporelle entre les chapitres paraît logique, il m’a juste fallu m’y faire. ^^

On rencontre Peter qui voit sa vie bouleversée lorsqu’il échappe de peu à un attentat dont il est la cible. Il se trouve que ses ennemis ne datent pas d’hier. En effet, sa famille fait partie d’une société secrète qui lutte depuis 8 siècles contre les fés. En l’espace d’une nuit, il redécouvre sa famille ainsi que son histoire et il fait la connaissance de tous les membres de cette communauté à laquelle il a toujours appartenu sans le savoir deux points Les Outrepasseurs. 

Ce livre pose les fondations de l’intrigue. Nous sommes dans la même situation que Peter puisque nous ne connaissons rien de cette société et apprenons toute son histoire au travers des différentes plongées qu’il effectue dans le passé de ses ancêtres. On peut le voir comme une forme d’introduction qui nous permet de comprendre tous les enjeux de cette guerre et les choix que vont effectuer les héros au cours des tomes suivants. Cette impression est d’autant plus forte que, à la fin du livre, je n’avais qu’une envie : commencer le tome 2 afin de savoir ce qu’il va arriver à tous ces jeunes gens.

Je ne peux que vous conseiller ce roman qui m’a vraiment plu et pour lequel je n’ai pas hésité à acheter les tomes 2 et 3 en une fois tellement je souhaite connaître le dénouement. L’auteur a réussi à me tenir en haleine tout du long, à tel point que j’en ai presque trouvé la lecture trop courte tellement je voulais connaître la suite. D’ailleurs j’y retourne pour la connaître. ;)

arwen753 Le mercredi 29 octobre 2014 à 4:33
En effet, un superbe livre qui promet. Hâte de me plonger dans le 2ème

Ajouter un commentaire