Lover Unbound

Auteur : J.R. Ward
Saga : Confrérie de la dague noire
Rang dans la saga : N° 5
Editeur : Milady
Public : Adultes
Genre : Romance Paranormale
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Dans les rues de Caldwell, New York, une guerre fait rage entre les vampires et leurs chasseurs. Il existe une société secrète de frères – six guerriers vampires, chargés de la défense de leur race. Et le cœur froid de l’un d’entre eux, un prédateur rusé, va s’animer et renouveler le combat…

Impitoyable et brillant, Vishous, le fils du Bloodletter, est victime d’une malédiction destructrice et a la faculté terrifiante de voir l’avenir. Lorsqu’il était un pré-Trans grandissant dans le camp d’entraînement de son père, il a été tourmenté et abusé. En tant que membre de la Confrérie, il ne s’intéresse ni à l’amour, ni à quelque autre sentiment, mais seulement à la guerre qui les opposent aux Eradiqueurs.

A la suite d’une grave blessure, il est soigné par une humaine, le Dr Jane Whitcomb, qui parvient à lui faire révéler ses souffrances les plus intimes et lui faire goûter pour la première fois au vrai plaisir. Mais son destin le rattrape et l’entraîne vers un avenir qu’il n’a pas choisi et dont elle est exclue….

Notre avis

Avis de Karen :

Vishous est souvent après Zadiste le Frère préféré dans le cœur des fans (mais pas dans le mien ; il ne vient qu’en 5e position ^^). Il est torturé par son passé et préfère donc se protéger en évitant tous sentiments. C’est aussi un guerrier redoutable. Il a des pouvoirs particuliers : il peut lire l’avenir et sa main est une importante source d’énergie : selon les occasions elle peut cramer une baraque ou allumer une cigarette. Mais contrairement aux héros précédents, V ne se laisse pas abattre par ce qu’il a vécu. Il est celui qui a la plus grande force de caractère, ce qui lui permet de jouir de la vie et d’assumer ses choix : bisexualité, BDSM… Mais le destin lui réserve un avenir particulier que Vishous refuse et il décide de se battre dans ce but.

On en apprend un peu plus sur son passé : il est le fils d’un grand chef guerrier, cruel, sadique et sans pitié, qui dirigeait un camp d’entrainement militaire où la loi du plus fort régnait. On apprend d’ailleurs qu’il doit ses tatouages à son père qui l’a cruellement marqué pour que tous sachent ce dont il est capable et qu’il soit mit ainsi au ban de la société. Un tatouage à l’œil pour son don de double-vue, un tatouage à la main pour sa capacité à brûler tout ce qu’elle touche, et des tatouages à l’aine pour prévenir ses futures compagnes. V a eu donc une enfance difficile et a toujours ressenti durement l’absence de sa mère, morte quand il était bébé. Du moins le croyait-il. On apprend en effet que sa mère n’est autre que la Vierge Scribe qui voulait découvrir les joies de l’enfantement et qui pour ce faire avait choisi comme géniteur le plus grand des guerriers : Le Bloodletter. V est bouleversé par la nouvelle, d’autant plus que la Vierge Scribe lui apprend qu’il est né pour accomplir une mission : être le Primale, c'est-à-dire s’installer de l’Autre Côté et féconder toutes les Elues pour faire naître une nouvelle génération de guerriers et d’Elues. Parmi les Elues, sa mère lui a choisi celle qui est destiné à être la favorite : Cormia (qui refuse absolument ce rôle). V se sent accablé par sa mission d’autant plus qu’il sait qu’il n’a pas le choix : les membres de la confrérie sont trop peu nombreux pour mener à bien la guerre contre les Eradiqueurs ; et il faut donc impérativement de nouveaux guerriers.

Ces nouvelles ne pouvaient subvenir à un plus mauvais moment. En effet, V est fragilisé émotionnellement. Son meilleur ami, Butch, vient de se marier, mais il ne peut s’empêcher d’être attiré par lui et se demander s’il n’en est pas amoureux. La sexualité de V est en effet assez particulière. V est bisexuel et attiré par le SM.

Ainsi, dans son appartement, « Tout était noir, mur, plafond, sol. Le seul meuble était un lit immense, avec des draps de soie noire. Mais il ne passait jamais beaucoup de temps allongé. Ce qui l’intéressait ici était le chevalet avec sa lourde table horizontale et ses diverses options de bondage. Il utilisait aussi les instruments accrochés au mur à côté : liens de cuir, badines, baillons, colliers, harnais, camisoles de contrainte, fouets, masques – oui, toujours des masques. Merde, il était plutôt tordu niveau sexe, et le savait. Mais après avoir essayé pas mal de choses, il avait finalement trouvé ce qui lui convenait. »

V est donc bien préoccupé. Une nuit, alors qu’il est avec ses Frères au ZéroSum pour boire un verre, il se sent oppressé par l’ampleur de ses responsabilités et cherche à s’isoler. Alors qu’il est sorti pour respirer il ressent la présence d’Eradiqueurs. Il s’empresse de les rejoindre : rien de tel qu’un bon combat pour décompresser. Mais au cours de la bataille V est gravement blessé. Découvert par un humain qui appelle une ambulance, il se retrouve aux Urgences, soigné par une humaine, Doc Jane.

Lorsque Butch et Rhage viennent le chercher, il demande à ce qu’on oblige Jane à venir avec eux. Il se sent de plus en plus attiré par elle. Mais comment concilier son amour pour elle et sa mission de Primale….

Jane a aussi des blessures secrètes. Sa jeune sœur Hannah est décédé lorsqu’elle avait 13 ans d’une maladie congénitale du coeur, ce qui l’a éloigné de ses parents. La veille de sa mort, les deux sœurs avaient joué au Ouija qui avait dévoilé que le grand amour de Jane se nommerait Vishous : Du grand n’importe quoi ce jeu, personne ne s’appelle comme ça ! Elle oublie donc cette histoire.

Jane est une héroïne très attachante, avec un caractère bien trempée. Elle n’est jamais rebutée par la personnalité de V ; et au contraire elle l’excite même.

L’amitié entre John, Blay et Qhuinn se précise (et on adore !). Qhuinn a sa transition, peu de temps après Blay et découvre les joies du sexe. John est frustré car il est le seul des 3 à ne pas avoir encore subi sa transition (Et même le détestable Lash a subit sa transition). Ils se retrouvent souvent chez Blay pour jouer à la Xbox et discuter, surtout des multiples expériences sexuelles de Qhuinn.

« -Bon alors accouche, dit Blay. Raconte-nous ta Transition.

-Oh. On s’en fout de ça. Les mecs j’ai baisé. (Et tandis que Blay et John écarquillaient les yeux dans un bel ensemble, Qhuinn gloussa). Oui, je l’ai fait. J’ai été dépucelé si on peut dire. »

Ils se retrouvent aussi souvent au ZéroSum pour boire un verre et trouver des partenaires pour Qhuinn. C’est là que John a son premier coup de foudre : il se sent inexplicablement attirée par Xhex, le chef de la sécurité de la boite (qui est bâtie comme un homme !!!!). Et enfin il a sa transition : à la grande contrariété de Lash son nouveau corps est digne de celui d’un Frère : très grand et très musclé.

Ce tome introduit donc parfaitement un début d’intrigues autour de la nouvelle génération, et on est de plus en plus curieux de leur avenir et de leur évolution au sein de la Confrérie.

La fin du tome est particulière et a fait couler beaucoup d’encre dans les forums. Et effectivement, le destin de Jane est…original, même si au départ on ne peut s’empêcher d’être horrifié.

celine d. Le mercredi 20 octobre 2010 à 19:43
Super ton avis Karen!! ;)

Ajouter un commentaire