Magie Urbaine

Titre original : Street Magic
Saga : Les Ténèbres de Londres
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Eclipse
Date de parution : jeudi 27 janvier 2011
Public : Adultes
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Son nom est Pete Caldecott. Elle n’a que seize ans quand elle rencontre Jack Winter, un mage charismatique qui l’initie au monde de la sorcellerie. Mais un esprit invoqué par Jack le tue devant les yeux de Pete… enfin c’est ce qu’elle pensera pendant toute son enfance. Devenue détective au Scotland Yard, Pete enquête sur le kidnapping d’une jeune fille dans les rues de Londres. Un informateur à des indices pour la police, mais lorsque Pete le rencontre, elle découvre que ce dernier n’est autre que Jack. Il n’est plus que l’ombre de lui-même, mais il sait où sont les kidnappeurs : ils se cachent dans le monde magique des faés. Bien qu’elle ait passé de nombreuses années à essayer d’oublier le monde surnaturel, elle ne peut que suivre Jack dans le royaume invisible des faés, où elle espère découvrir la vérité sur l’enlèvement, et sur ce qui est arrivé à Jack, plusieurs années auparavant.

 

Présentation de l'éditeur : 

Magie Urbaine ouvre la série Les Ténèbres de Londres de Caitlin Kittredge. Elle compte déjà trois tomes et le quatrième volume ne devrait pas tarder à sortir. Le lecteur va découvrir qu’à côté du Londres que tout le monde connaît, il en existe une autre copie située dans un monde parallèle. Au travers des enquêtes de Pete Caldecott, le lecteur va partir à la découverte de cet étrange univers guidé par le mage Jack Winter. Loin des habituelles séries de Bit-lit, Caitlin Kittredge offre une vision renouvelée du genre.

Notre avis

Avis de Chani 3/5

 

Pete Caldecott, alors âgée de seize ans, assiste à la mort de son ami Jack Winter lors d’une séance de spiritisme initiée par le jeune homme.

Des années plus tard, la jeune femme est devenue enquêtrice à Scotland Yard, spécialisée dans les affaires un peu particulières. Travaillant en ce moment sur la disparition d’une petite fille, un informateur va la mettre sur la piste du ravisseur, et va placer… Jack Winter (pas si mort que ça finalement) sur sa route. Ensemble ils vont mener l’enquête et passer les frontières de notre monde pour plonger en faërie.

Tout ne m’a pas plu dans ce livre. Pour commencer, le prologue avec la séance de spiritisme m’a fait dresser les cheveux sur la tête. À chaque ligne les prénoms des héros sont répétés, c’en est insupportable. Cela dit j’ai bien compris qu’ils s’appelaient Pete et Jack, je ne risque pas de l’oublier…

Ensuite l’histoire… L’enquête policière est bien menée, l’univers est très sombre, on est vraiment dans de l’urban fantasy pour adultes. Le sujet n’est pas très gai, mais on ne sombre jamais dans le glauque ou le pathos. Le duo formé par le mage et l’enquêtrice fonctionne bien, même s’il reste pas mal de choses à développer dans les prochains tomes, je n’en doute pas. Il y a hélas pas mal de longueurs, les allées et venues des personnages sont fastidieuses à suivre, il y a un bon quart du livre qui ne sert pas à grand-chose, le rythme s’en ressent, et l’intérêt du lecteur faiblit dans ces moments-là. Reste à espérer que la suite sera plus régulière sur la forme, en gardant les qualités de ce premier tome…

Binou Le jeudi 24 février 2011 à 20:56
Ce livre me fait penser à un mélange des dossiers Dresden (Jim Butcher) et de Cassandra Palmer (Karen Chance), en un peu plus glauque, limite de la bit lit...d'ailleurs Dresden n'est pas en Bit Lit chez Milady. Un livre que j'ai beaucoup aimé, moins facile d'approche et de lecture que mes lectures habituelles en bit lit. Mais ça change un peu et j'achèterai certainement le suivant

Ajouter un commentaire