Morsure de glace

Titre original : Frostbite
Auteur : Richelle Mead
Saga : Vampire Academy
Rang dans la saga : N° 2
Editeur : Castelmore
Public : 15 ans et plus
Genre : Young Adult
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Rose Hathaway a de sérieux problèmes de garçons. on magnifique tuteur Dimitri a des vues sur quelqu'un d'autre, son ami Mason a un gros faible pour elle, et elle reste coincée dans la tête de son amie Lissa pendant qu'elle est avec son petit ami Christian. (Vraiment pas cool).

Puis une importante attaque des Strigoi place St. Vladimir en alerte maximale, et l'Académie croule sous les Gardiens - y compris la légendaire Janine Hathaway, la formidable, absente depuis longtemps, mère de Rose.

Les Strigoi se rapprochent et l'Académie ne prend aucun risque. Cette année le voyage au ski est obligatoire. Mais le scintillant paysage d'hiver et le complexe hôtelier huppé n'offre qu'une sécurité illusoire.

Lorsque trois élèves s'enfuient pour contre attaquer contre les dangereux Strigoi, Rose est obligée de faire équipe avec Christian pour aller les sauver.

Seulement, cette fois, Rose et son cœur sont en bien plus grand danger qu'elle n'aurai jamais pu l'imaginer...

 

Pour plus d'informations sur la série, visitez le site officiel français de Vampire Academy.

Notre avis

L'avis d'Exécutrice : 4/5

Après le très bon premier tome de Vampire Academy, j’avais très envie de retrouver Rose et Lissa, Dimitri et Christian, et l’académie de Saint Vladimir.

Je ne suis pas déçue par ce tome, bien qu’il soit très légèrement en dessous du niveau du premier à cause de la première partie de l’histoire qui est assez longue et qui aurait tendance à plomber un peu l’ensemble. La seconde partie rattrapant le niveau, à mon avis, en plaçant plus de suspens et d’action.

Au tout début du livre, Rose doit passer un examen important, qui déterminera peut-être son avenir de Gardienne et part avec Dimitri pour se rendre à cet examen. Lorsqu’ils arrivent à destination, ils découvrent une scène de massacre. Des Strigoï ont attaqué la famille Badica, chez qui ils se rendaient, ne laissant aucun survivant, ni Moroï, ni Gardien.

De retour à Saint Vladimir, les autorités prennent la décision de transférer tout le monde dans une résidence de luxe pour les vacances de Noël afin d’assurer la sécurité des élèves et de leurs familles venues les retrouver pour les fêtes.

A partir de là, ça n’est pas particulièrement intéressant, l’histoire se concentrant surtout sur les sentiments de Rose pour Dimitri, Mason et sa jalousie envers Christian qui passe plus de temps qu’elle avec Lissa. Tout est bousculé lorsqu’on dépasse la moitié du roman avec une nouvelle attaque de Strigoï et ses répercutions sur Rose et ses amis.

Dès lors on ne peut plus lâcher le livre tellement les évènements s’enchainent bien.

Je dois vous prévenir que dans les 30 dernières pages j’ai pleuré comme une madeleine (j’avais l’air fine dans le tram avec mes yeux rouge tout larmoyants !).

Alors voilà pourquoi j’ai mis 4 étoiles, ce qui est déjà bien, à cause de ce petit début longuet. Mais pour moi la fin rattrape les lenteurs du début et j’ai grandement hâte de lire la suite, qui sort le 14 janvier chez Castelmore sous le nom du Baiser de l’Ombre

 

Avis d'Elaura : 5/5

 

Si vous avez aimé le premier opus de la série de Richelle Mead Vampire Academy, vous ne pourrez qu’être conquis par la suite, car, Morsure de Glace est bien supérieur à celui-ci. Nous retrouvons les protagonistes rencontrés dans Sœurs de Sang et force est de constater que le ton ainsi que les caractères de chacun ont évolué plus que positivement.

Après l’enlèvement de Lissa et les différentes découvertes relatives à son don, Rose se sent d’autant plus responsable de sa sécurité que n’importe qui d’autre. Bien qu’elle file le parfait amour avec Christian, Lissa reste fragile et particulièrement exposée. Rose quant à elle, continue à s’entraîner dur aux côtés de Dimitri, son mentor. Mais leur proximité ne les aide pas à gérer les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre et Rose souffre en silence, consciente de cet amour qui ne pourra jamais être vécu. Mais des évènements dramatiques vont bousculer la petite vie tranquille de Saint-Vladimir, obligeant les élèves et leur famille à se réfugier dans un chalet en pleine montagne pour les vacances de Noël. Hors, rien ne protégera Rose et ses amis du sort tragique qui les attend.

Le plaisir de retrouver ces personnages hauts en couleur n’est en rien entaché par le sombre récit de ce second volet. Exit, les bavardages incessants et les déboires amoureux d’adolescents, le temps n’est plus au rire et le poids des responsabilités de chacun rend le propos beaucoup plus adulte qu’il n’y paraît. Les sinistres épisodes qui composent ce roman vont certainement changer nos héros de manière définitive, métaphore douloureuse du passage parfois brutal de l’enfance à l’âge adulte. Rose aura beau résister, regrettant amèrement ces moments d’innocence perdue, la réalité la poussera inévitablement à prendre conscience qu’elle n’est plus la même, qu’elle a changé, qu’elle a grandi.

L’auteur réussi là où beaucoup échouent, à savoir, mettre en mots les sentiments ambiguës, les comportements paradoxaux de cette transition inévitable mais bien souvent cruelle. Laisser l’enfant que nous étions derrière nous est un deuil nécessaire mais souvent mal vécu, nous poussant parfois à l’erreur, récoltant les regrets qui suivent invariablement. Rose en fera malheureusement l’expérience …

Un roman poignant et émouvant, qui me conforte encore une fois dans l’idée que Richelle Mead est définitivement un auteur de génie.

Anonyme Le lundi 3 janvier 2011 à 9:22
Toujours aussi bon, mais moins que le premier. L'intrigue a du mal à décoller, mais quand l'action commence vraiment il est impossible à lâcher !

Anonyme Le lundi 13 décembre 2010 à 9:22
excellent !!!!

Ajouter un commentaire