Nécromancienne

Titre original : Grave Witch
Auteur : Kalayna Price
Saga : Alex Craft
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : J'ai Lu
Date de parution : mercredi 10 octobre 2012
Public : Adultes
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

"Je me présente : Alex Craft, nécromancienne et consultante pour la polce.

J'ai la faculté d'invoquer les ombres et j'en ai fait mon métier - du moins, j'essaie d'en vivre, même si parfois je préférerais ignorer ce que les morts ont à me révéler.

Question magie noire, je croyais avoir tout vu, mais le meurtrier que je traque en ce moment est d'une malveillance crasse ! J'ai beau être en bons termes avec la mort, cette fois il n'est pas impossible que j'y laisse ma peau... et peut-êtrte même mon âme."

Notre avis

L'avis d'Exécutrice : 4/5

Alex Craft est une nécromancienne. Rien que ça m’a suffit pour avoir peur de me retrouver face à une pale copie d’Anita Blake. J’étais quand même fort intriguée par ce roman alors j’ai décidé de le lire pour en avoir le cœur net. Autant vous dire tout de suite que je me trompais sur toute la ligne et que la demoiselle n’a rien à voir avec Anita Blake !

J’ai donc attaqué ce livre avec un léger a priori mais avec l’envie d’y croire et je n’ai pas été déçue ! Ce roman est vraiment très agréable à lire, c’est une des bonnes surprises de la rentrée !

Commençons par l’univers. Kalayna Price a conçu un univers assez riche, à mi-chemin entre Kate Daniels, Anita Blake et Merry Gentry, où se côtoient des sorcières, des faës, des fantômes et autres créatures imaginaires. L’histoire se passe à Nekros City, en Alabama. Nekros n’est pas une ville connue, elle se situe dans le Vallon des sorcières, une partie du monde qui est nouvelle et qui est apparue avec l’Éveil Magique. Les faës appellent ça les « territoires déployés », des terres qui ont surgi de nulle part.

Les sorcières sont classées en différentes catégories, les wyrds comme Alex sont les plus rares, mais il y en a d’autres dont je n’ai pas retenu tous les noms. Il y a aussi de simples humains qui sont sensibles à la magie et qui peuvent la détecter comme Tamara, la médecin légiste qui est une « réceptive certifiée » et qui sauve les fesses d’Alex au début du roman.

Alex Craft est donc une nécromancienne, fauchée, un peu tête-brûlée (comme beaucoup d’héroïnes) et qui travaille de temps en temps avec la police sur des enquêtes. Jusqu’ici il n’y a pas grand-chose d’original mais ça va venir. Alex n’est pas une simple nécromante, c’est une sorcière de la « catégorie » des wyrds. C’est là que se trouve la principale différence avec les autres nécromanciennes qu’on connaît. Je ne vais pas trop rentrer dans les détails pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture mais ses pouvoirs sont vraiment intéressants et bien pensés.

Comme dans tout roman d’urban fantasy qui se respecte, il se dessine un triangle amoureux (rassurez-vous, je doute fort que celui-ci se termine en partie à trois) entre Alex, Falin et La Mort. Ces deux personnages masculins sont intéressants et ont tous les deux des atouts et des inconvénients que je vous laisserai découvrir.

L’histoire est rythmée, il n’y a pas de temps morts et au fur et à mesure qu’on progresse dans le roman on a de plus en plus de mal à poser le livre ! J’ai passé un très bon moment de lecture avec une bonne histoire, un univers bien imaginé et des protagonistes attachants, énervants, bref humains (même s’ils ne le sont pas).

Alex Craft est une bonne acquisition pour J’ai Lu qui risquait de commencer à manquer d’héroïnes avec la fin de La Communauté du sud et la pause dans les Merry Gentry faute de nouvelles parutions aux USA. 

 

L'avis de Chani : 5/5

Le monde d’Alex Craft ressemble au nôtre, à la différence que les êtres magiques, affaiblis par le fait que les humains croient de moins en moins en leur existence, ont décidé de faire leur coming out afin de ne pas complètement disparaître, les Faës en tête. Alex Craft est une Wyrd, une sorcière qui ne peut pas s’empêcher de pratiquer sa magie, à savoir son pouvoir de Tombe. Oui, là vous allez me dire que ça vous fait penser à Anita Blake, je vous répondrai que c’est pas faux, d’autant qu’Alex est aussi consultante auprès de la police. Mais la différence s’arrête là, les deux jeunes femmes n’ont pas le même caractère et, pour l’instant du moins, les deux backgrounds n’ont rien à voir.

Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas autant régalée en lisant une nouvelle série d’urban fantasy, et ça fait du bien ! Nécromancienne reprend beaucoup d’éléments connus, mais les restitue à sa sauce, en faisant un excellent moment de lecture. Alex Craft est une jeune femme moderne, certes dotée de pouvoirs puissants mais qui reste abordable, à laquelle on peut facilement s’identifier. Sa collaboration forcée avec Andrews va apporter une touche d’humour sexy à l’intrigue policière qui, elle, est vraiment présente et bien menée. Alors oui, on va bien trouver le fameux triangle amoureux, mais pour une fois je le trouve bien amené et apportant quelque chose à l’histoire, Alleluia ! Le style fluide et dynamique de Kalayna Price rend la lecture encore davantage addictive. Intrigue, personnages, écriture, je n’ai vraiment rien à reprocher à Alex Craft qui conjugue avec succès une intrigue réussie, des personnages attachants, de l’humour et une pointe de sexe. Vous l’aurez compris, je suis complètement séduite par cette nouvelle série que j’ai dévorée en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Je vais prendre mon mal en patience pour attendre la sortie du tome 2 en avril, mais ça va être dur !


Ellejie Le vendredi 19 avril 2013 à 4:31
J'ai adoré et je vais le relire pour l'avoir de nouveau en tête !

Ajouter un commentaire