Par le Sang du Démon

Saga : Cycle Anders Sorsele
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Editions du Riez
Date de parution : mardi 28 septembre 2010
Public : Adultes
Genre : Horreur
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Dans sa sombre masure, au cœur du Moyen-âge, une jeune fille attire les convoitises par sa sublime beauté. Amoureuse en secret de son frère adoptif, amie d'un étrange occultiste vivant à l'écart du village, elle semble prête à tout pour sortir de sa misérable condition de paysanne.

Le destin lui offre l'occasion de croiser le fils du puissant seigneur Sorsele, mais cette rencontre ne se déroule pas sous les meilleurs auspices : violentée, battue, elle se retrouve prisonnière dans les geôles du château. C'est alors qu'un être mystérieux apparaît et lui offre sa revanche... Mais le prix à payer l'emmènera bien au-delà de la mort, sur les terres d'une souffrance inconnue et implacable.

Notre avis

L'avis de Chani

Il s’agit là du premier roman de Virginia Schilli qu’elle écrit à l’âge de 18 ans (parce qu’elle ne sait quoi faire !), tome 1 du « cycle d’Anders Sorsele », il est suivi de « Délivre-nous du mal » et de « L’héritage du serpent », à paraitre respectivement fin novembre/début décembre et début 2011 aux Editions du Riez.

 

Avec une sensibilité toute féminine elle nous dépeint la vie de cette jeune fille, belle et mystérieuse, amoureuse de son frère adoptif Kethel, qui, loin d’accepter d’être née fille de serfs, rêve de s’élever socialement. Versée dans les arts occultes, elle n’hésite pas à utiliser ses pouvoirs pour servir ses desseins, attirant l’attention des petits comme des puissants.

Violentée et emprisonnée par Anders Sorsele, le fils du Seigneur, elle se verra, alors qu’elle se croit perdue, proposer la possibilité de se venger, ainsi que la jeunesse éternelle, par un Démon qui la transformera en vampire.

Mais dans l’univers de Virginia Schilli, rien n’est simple, les apparences sont trompeuses, et alors que la jeune fille entamera sa transformation, Anders reviendra vers elle, repentant. Ils s’aimeront sincèrement, jusqu’à ce que la soif de sang ne s‘empare de la jeune créature de la nuit, soif qu’elle étanchera au cou de son amant, prenant sa vie, mais aussi son corps. Car tel était le marché passé avec le démon : poussée par la haine, elle demanda le corps du jeune homme pour mener à bien son désir de vengeance.

Devenue homme, mais gardant son point de vue de femme, elle va faire l’apprentissage de sa nouvelle condition…

 

Le bien et le mal, l’amour et la haine, l’honnêteté et la perversité, les sentiments et le sexe, Virginia Schilli joue sur les antagonismes, et nous promène de rebondissements en fausses pistes dans un univers fantastique cohérent où se côtoient Vampires, Anges, Banshee…

Même s’il lui a été reproché que son style et son inspiration lorgnent un peu vers Rice (mais aussi Moorcock à mon avis), j’ai été d’emblée séduite par cette héroïne forte et intelligente, qui, avec son caractère bien trempé, son intelligence et sa détermination m’a fait penser au personnage d’Ambre de Kathleen Winsor, qui aurait été catapulté dans un livre de Brussolo.

Cette jeune fille, l’univers créé, l’ambiance et une intrigue bien menée happent le lecteur de la première à le dernière page.

 

En résumé, ce roman vampirique qui obéit aux classiques du genre pour mieux s’en éloigner, est une brillante réussite, oscillant entre cruauté et sensualité, vengeance et amour, servi par une plume intelligente et vive.

Un pur moment de bonheur…

 

A noter pour la réédition aux Editions du Riez la magnifique illustration de couverture d’Aurélien Police qui rend le contenant aussi beau que le contenu…

Alexis Le vendredi 22 octobre 2010 à 2:41
Merci pour cette belle chronique !

Thalyn Le jeudi 21 octobre 2010 à 2:41
Le résumé me plais bien, je pense que je vais me laisser tenter et l'acheter !

Ajouter un commentaire