Renaissance

Saga : Les Héritiers d'Enkidiev
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Michel Lafon
Date de parution : dimanche 24 avril 2011
Public : Adultes
Genre : Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Les Chevaliers d'Emeraude ont vaincu l'Empereur Noir et ses guerriers insectes. QUinze ans plus tard, les héritiers d'Enkidiev partent à la conquêtes des Territoires Inconnus. Mais que Trouveront-ils au-delà des montagnes volcaniques ?

Depuis la défaite d'Amecareth, Enkidiev connaît la paix pour la première fois. Les Chevaliers d'Emeraude ayant survécu aux combats doivent oublier leur passé douloureux et donner un autre sens à leur existence...

Pourtant, une ombre plane sur la confrérie : le roi Onyx est en danger. Le venin de sa blessure de gueurre le tue à petit feu. Même s'il s'accroche  désespérément à la vie, il lui reste peu de temps.

N'coutant que leur courage et leur loyauté, les Chevaliers se réunissent une nouvelle fois. Seule une lfeur qui pousse dans les Territoires Inconnus pourrait sauver Onyx.

Mais que leur réserve ce nouveau monde ?

Notre avis

L'avis de JackHarkness : 5/5

Lors d’un détour à la Fnac, je suis tombé, sans gravité, sur une énorme étagère où trônaient des centaines de livres de Renaissance le premier tome de la nouvelle saga d’Anne Robillard Les Héritiers d’Enkidiev… La pastille rouge vif indique que c’est la suite de Les chevaliers d’Émeraude. Je me suis donc pressé de m’en acquérir un, et de me lancer à l’aventure du monde d’Émeraude.


Je dois vous faire un grave et honteux aveu : je n’ai absolument pas lu les tomes des Chevaliers d’Émeraude. Donc lire la suite sans avoir lu le début… J’aime me lancer des défis.


L’histoire commence juste après la fin de la guerre dans le pays d’Émeraude. On suit le devenir de ces talentueux chevaliers qui se sont battus lors de la guerre contre Amecareth. On les voit évoluer dans leur famille. Les enfants grandissent et vont même à se rencontrer par inadvertance, sans savoir qui sont leurs parents. On apprend au fur et à mesure des pages que le Roi Onyx est gravement malade et les chevaliers vont tout faire pour découvrir le remède… A suivre…


Je dois avouer que Anne Robillard est très intelligente… Elle a mis un prologue nous permettant de connaître les grandes lignes de la précédente saga Les chevaliers d’Émeraude. Et ça nous facilite la compréhension de l’histoire.
Les premiers chapitres sont hélas !, un peu long car il y a trop d’énumérations. Anne Robillard nous fait une longue et interminable liste de chevaliers avec leur lieu de domiciliation et d’époux (ou épouses)… Bref, un peu ennuyeux….


Mais passé ce cap, on prend goût au récit. On se délecte de ces tranches de vie, des rencontres clandestines entre ados, et surtout on commence à se prendre à la longue trame de la saga : comment soigner Onyx ? Va-t-il survivre ? Et les Dieux dans tout ça ?
Le roman est bien écrit. Dans l’ensemble, les descriptions sont bien faites et l’histoire est cohérente.


Je me suis régalé de Renaissance le premier tome de la nouvelle saga de Anne Robillard. J’ai hâte de lire la suite…

Du bonheur.

 

 

L'avis de Chani 4/5

 

Savoir ce que devenaient les Chevaliers une fois la guerre terminée et toute menace écartée, vous en rêviez ? Anne Robillard l’a fait !

L’action des «Héritiers  d’Enkidiev » se situe quinze ans après « Irianeth », et revient sur les parcours de nombreux Chevaliers.

Alors, il faut bien l’avouer au départ on a surtout un inventaire, les noms des Chevaliers défilent, untel est marié, unetelle est partie vivre au royaume de Béryl, ceux-là ont acheté une ferme à Emeraude… Les trois quarts n’ayant pas laissé de souvenir impérissable dans « Les Chevaliers d’Emeraude », cette partie est assez fastidieuse .Et là on se dit que si tout le livre est comme ça, on est pas sortis...

 

Heureusement, Anne Robillard va ensuite revenir sur certains de ses personnages principaux, et nous raconter plus en détails leur quinze dernières années, à quoi ils ont dédié leurs vies une fois leurs armes posées, et leurs pouvoirs octroyés par les Dieux rendus.

Même si il n’y a pas d’intrigue à proprement parler (enfin si, mais elle est bien mince), j’ai pris plaisir à retrouver mes Chevaliers dans leurs nouvelles vies. C’est un peu comme des membres de la famille dont on nous conterait le quotidien, leurs joies, peines, et celles de leurs enfants qui grandissent. Car Atlance, Wellan, Liam, Nartrach, Katil, etc… sont maintenant de jeunes adultes, prêts à se forger leur propre histoire.

Je ne regrette absolument pas ma lecture, bien au contraire, et j’ai hâte de lire le prochain tome.

JackHarkness Le mercredi 25 mai 2011 à 15:50
Surement Dragon-étoile... mais comme je n'ai pas lu la première saga, je n'ai pas de comparaison. Je me mets à la place de nouveaux lecteurs. Si je trouve que c'est abordable et compréhensible c'est un bon point. Après effectivement, pour les fans de la première heure, le résultat peut paraît décevant.

Dragon-etoile Le mardi 24 mai 2011 à 15:50
Je pense qu'il vous faut lire les chevaliers d'Emeraude por pouvoir mieux juger cette suite hélas en dessous pour le moment.

Ajouter un commentaire