Sous l'ombre du vampire

Saga : Octavie d'Urville
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : Éditions du chat noir
Date de parution : samedi 1 avril 2017
Public : 15 ans et plus
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :

4° de couverture

Quand on est une fée fantôme maigrichonne, de surcroît incapable de se dématérialiser avant 22 h 43, la vie n’est pas facile.

Quand, en plus, une naïade, tellement belle que c’en est choquant, a le toupet d’emménager dans un appartement adjacent au vôtre, les choses se gâtent.

Mais lorsque votre patron et ami, un vampire métamorphe au caractère de cochon, trouve le moyen de se volatiliser sans crier gare alors qu’il attend avec impatience un colis très spécial, là, ça devient franchement invivable.

Octavie d’Urville, la fée fantôme la plus complexée de Londres, est bien décidée à enquêter sur sa disparition. Heureusement, Gloria, sa meilleure amie, et Clyde, démon schizophrène, vont la soutenir.

C’est alors que, submergée par les problèmes à ne plus savoir où donner de la tête, la vie décide de mettre sur sa route un charmant rouquin aux yeux verts qui ne laissera pas notre détective débutante indifférente.

Notre avis

L'avis d'Exécutrice : 4/5

Voici un roman vraiment très sympathique que j’ai beaucoup aimé et qui m’a beaucoup divertie !

Octavie d’Urville est un fée fantôme, elle a le pouvoir de se fantômiser la nuit. Elle travaille pour un vampire du nom de Swann dans une boutique qui vend des objets surnaturels et toutes sortes d’ingrédients pour des potions, sorts, etc.

Sa petite vie tranquille va se trouver bouleversée le jour où son patron et ami va disparaître mystérieusement, alors qu’une vague de disparitions inquiétantes s’abat sur la communauté des supras de Londres. Avec ses amis Gloria et Clyde, un démon schizophrène qui est aussi le petit ami de Swann, Octavie va mener l’enquête et essayer de percer le mystère entourant les activités de son vampire préféré.

Drôle, enjoué, mais également intriguant et bien mené, Sous l’ombre du vampire d’Esther Brassac est un roman très plaisant. Le personnage d’Octavie est pétillant et même si je ne partage pas ses préoccupations pour la mode, j’ai beaucoup aimé suivre ses pérégrinations dans Londres. Ce fut une bouffée d’air frais dans une période où j’avais besoin d’une lecture légère, mais pas idiote, et j’attends avec impatience la suite des aventures de nos supras ! 

Aucun commentaire n'a encore été déposé

Ajouter un commentaire