Le Baiser des Ombres

Titre original : A Kiss of Shadows
Saga : Merry Gentry
Rang dans la saga : N° 1
Editeur : J'ai Lu
Date de parution : mardi 30 novembre 1999
Public : Adultes
Genre : Urban Fantasy
Note de la rédaction :
Note des internautes :

4° de couverture

Il y a plein de gamines qui rêvent de devenir un jour princesse chez les fées mais, croyez-moi, c’est complètement surfait !

À l’Agence de Détectives Grey, personne ne sait que je suis la Princesse Meredith NicEssus. Cela veut dire que j’ai réussi à cacher ma véritable identité à une tripotée des meilleurs médiums de la ville. Une belle prouesse.

Mais mon glamour ne me rend pas immortelle. Et puisque mon cousin veut ma mort, il vaut mieux que je me planque. Le fait que le jeu “Cherchez la Princesse” soit devenu plus célèbre que “Cherchez Elvis” m’a facilité les choses, c’est évident : La Princesse Meredith dansant à Paris, flambant à Las Vegas… Après trois ans, je fais toujours la une de la presse à scandale. Cela dit, à croire les derniers gros titres, je suis aussi morte que le King.

Résumé (spoiler)

Le Baiser des Ombres » est le premier volume de la série Merry Gentry de Laurell K. Hamilton. On y découvre sa nouvelle héroïne, Meredith NicEssus, alias « Merry Gentry », princesse Sidhe de la cour Unseelie. Merry est une Sidhe, peuple de la féerie. Elle est la nièce de la Reine de l'air et des Ténèbres et a fuit la cour pour vivre à Los Angeles, sous une fausse identité.

Elle travaille dans une agence de détectives privés, spécialisés dans la magie, l'agence Grey. Elle s'y fait passer pour une humaine avec un chromosome de Fey dans l'arbre généalogique, grâce a un glamour très perfectionné. Le glamour est une sorte de charme qu'elle revêt pour avoir une apparence plus humaine.

Car Merry est à demi humaine et a demi Sidhe, ce qui la rend mortelle et plus petite que des Sidhes purs, mais en dehors de ça, elle a une apparence plus Sidhe qu'humaine. Elle a des cheveux d'un rouge profond, d'une teinte presque sanguine et des reflets noirs. C'est « comme si on avait pris des rubis rouge sang et qu'on les avaient filés ensemble pour en faire des cheveux. ». Ses yeux sont d'un vibrant vert et or et sa peau est blanche et luminescente. Pour cacher ses yeux elle utilise des lentilles de couleur vert noisettes et est obligée de recourir au glamour pour empêcher sa peau de rayonner.

A Los Angeles, personne ne sait qui elle est. Elle a quitté la cour il a 3 ans pour sa sécurité. Etant la 2eme dans l'ordre de la succession, elle faisait l'objet de duels incessants et elle savait que si elle restait elle finirait par y laisser sa peau. Car si Merry est très forte en ce qui concerne la magie protectrice et le glamour, elle l'est beaucoup moins dans les sorts d'attaque. Elle était également la cible de multiples attentats orchestrés par son cousin Cel, le fils de la Reine Andais et 1er dans l'ordre de la succession.

Très vite notre petite Merry va comprendre qu'elle ne peut pas échapper a ses responsabilités et qu'elle va devoir retourner à la cour afin d'assumer sa destinée. A la cour de l'Air et des Ténèbres elle va se rendre compte qu'elle a plus d'alliés qu'elle ne le pensait mais certainement plis d'ennemis aussi. De plus la reine a des projets pour elle qu'elle n'aurait jamais cru possible.

Elle bravera mille dangers dans ce 1 er tome qui est vraiment très bon.

Notre avis

L'avis d'Exécutrice : 5/5

Personnellement j'ai adoré, c'est différent de la série des Anita Blake mais tout aussi bien.

J'ai bien envie de faire quelques recherches sur les légendes celtes qui ont servi à Laurell K. Hamilton pour construire l'univers de Merry Gentry.

Il me tarde de lire le second tome, « La Caresse de l'Aube ».

 

L'avis de  Kahlan

L'histoire en quelques mots :

Merry a quitté la Cour, tous ses amis et ses alliés, il y a de ça trois ans, sans en souffler mot à personne.

Elle espérait sans doute pouvoir se cacher encore longtemps de sa tante Andais, la Reine de l'Air et des Ténèbres, mais rien ne se passe jamais comme on le veut vraiment dans la vie et elle va vite le comprendre.

Les personnages :

A cause du nombre assez important de personnages qui défilent dans ce tome, je vais faire une sélection parmi ceux qui sont le plus décrit et ceux qui sont les protagonistes importants de l'histoire.

Merry : La première impression que l'on a d'elle en commençant le livre, c'est qu'elle a une grande confiance en elle. Cependant, ce n'est pas vraiment le cas. Merry est belle et elle le sait, mais sa mère, et les femmes de son entourage lui ont fait comprendre qu'elle ne l'était pas tant que ça pour les Sidhes à cause de sa petite taille et de sa poitrine généreuse. Du coup, Merry a une grande tendance à se dévaloriser tout en reconnaissant, tout de même, ses atouts. Elle est intelligente, réfléchie, astucieuse et elle sait se montrer dure quand la situation le demande. Elle éprouve une grande solitude depuis qu'elle a quitté la Cour, bien qu'en fait ce sentiment était déjà présent en elle, il n'a fait que s'accentuer. Elle peut se montrer déconcertante de par ses remarques et cela l'amuse énormément. L'amour l'a blessé une fois et elle ne se laissera plus reprendre à aimer aussi passionnément qu'avant, cependant, pas question de laisser de côté les contacts avec les hommes (à cause de ses origines ou simplement car c'est humain, elle ne peut s'en passer).

Sholto : Roi des Sluaghs, Sholto affiche une arrogance et une agressivité évidente. Il est d'un caractère très lunatique et passe facilement de la colère à l'amusement. Il ressemble énormément à Merry. Lui aussi est beau et le sait. Il s'en sert d'ailleurs, mais de par une anomalie qui lui vient de ses origines, il est lui aussi très peu sûr de lui et ressent une énorme solitude. D'ailleurs son arrogance vient de là, elle lui sert de bouclier et lui permet d'éviter de montrer sa peur d'être rejeté.

Doyle : C'est le bras droit de la Reine, ses Ténèbres. Il est grand, puissant, rassurant et inquiétant à la fois. Il est d'une franchise et d'une honnêteté sans détours. Il reste très difficile à cerner, car depuis des siècles qu'il est né, il a acquis non seulement une grande sagesse, mais aussi une faculté à rester de marbre et à ne pas montrer ses sentiments. Il n'a pas encore réellement ôté son masque.

Andais : Reine de l'Air et des Ténèbres, elle est la tante de Merry. On en sait très peu sur elle, mis-à-part son penchant très appuyé vers la torture et le sadisme durant ses ébats. Elle est impérieuse comme doit l'être une reine. Elle ne supporte pas qu'on lui résiste et sait se faire écouter par ses menaces. Elle sait se montrer très astucieuse quand il s'agit de punir quelqu'un en le torturant, elle y prend d'ailleurs beaucoup de plaisir.

Cel : Il est le fils d'Andais et c'est de lui que viennent la plupart des complots pour tuer Merry (pour ne pas dire tous). Il est hautain et il peut se le permettre car il a toujours avec lui la Garde du Roi qui sera prête à intervenir en cas de problème, ce qui dénote une très grande lâcheté de sa part.

Mon avis :

J'avais réellement peur en lisant ce livre d'être déçue tellement j'ai pu aimer les «Anita Blake», mais heureusement, ce ne fut pas le cas.

La sensualité se cache dans chaque recoin dans ce livre et cela m'a un peu déconcerté au départ. Je me disais qu'il y avait trop de scènes de sexe, mais en fait, au fil des pages, je n'y ai plus fait autant attention, car on comprend très vite que c'est dans la nature des Sidhes et cela paraît normal, même pour moi, lectrice.

Le scénario est vraiment bien mené, on n'a pas un moment pour souffler. On va de rebondissement en rebondissement, mais aussi de surprise en surprise, car on ne soupçonne pas un seul instant ce qui se cache derrière la plume de l'auteur et ça donne envie de continuer à tourner les pages pour en découvrir toujours un peu plus.

Les «plus» :

- Les personnages. C'est indéniable, ils apportent une grande force au roman qui ne serait pas aussi consistant s'il n'y en avait pas autant.

- L'écriture de Laurell K. Hamilton qui arrive encore à me surprendre.

- L'action qui ne nous laisse pas de répits un seul instant et on en redemande !

Les «moins» :

- Il y a tout de même un peu trop de scènes «hot», pour moi, pour un premier tome.

- Le nombre de personnages, malgré le fait que ce soit aussi un atout pour moi, on a parfois du mal à situer qui est qui et à retenir tous les noms du premier coup.

En définitive :

Je ne peux que conseiller ce premier tome qui a su me charmer et m'ensorceler (trop d'hommes forts et virils dans cette histoire =D).

L'histoire nous surprend par la tournure que les événements prennent et c'est avec plaisir que l'on suit l'aventure de Merry qui n'est pas encore finie et heureusement !

Vivement la lecture du tome deux !

Pinkunicorn Le vendredi 12 avril 2013 à 2:39
J'aime beaucoup et j'ai trouvé que c'était un début prometteur pour cette nouvelle série. Une enquêtrice de LA. et Faë, original et intéressant !

opaline2000 Le jeudi 4 août 2011 à 2:39
J'ai beaucoup aimé. L'écriture est fluide et donc le livre st rapide à lire. Par contre j'ai eu un peu de mal avec tout les prénoms... c'est assez dur de tous les retenir, surtout que certains se ressemblent.

manille Le vendredi 25 juin 2010 à 2:39
j'ai beaucoup aimé, plus "fantasy" que Anita et une grande sensualité tout le long du récit.

Ajouter un commentaire