L’Urban Fantasy est morte en France...
Rédigé par : Exécutrice

Ok, trop c’est trop. J’ai le déplaisir de vous annoncer que l’Urban Fantasy, notre genre de prédilection, est morte.

Je ne vois pas ce qu’on peut dire de plus après que J’ai Lu a avoué avoir abandonné la géniale série Alex Craft de Kalayna Price. Si c’était la première fois qu’on nous faisait le coup, nous serions tristes de voir une excellente série passer à la trappe, mais nous ne serions pas en colère. Or, au fil des années, un paquet de séries ont été abandonnées, toutes d’excellentes sagas d’Urban Fantasy. Nous avons décidé de faire une petite liste, juste pour que vous vous rendiez compte de la quantité de séries inachevées, parfois abandonnées à un pauvre tome de la fin !

Alex Craft 01 de Kalayna Price Alex Craft 02 de Kalayna Price Alex Craft 03 de Kalayna Price

  • Kate Daniels d’Ilona Andrews, 4 sur 8 tomes parus. (Milady)
  • Rachel Morgan de Kim Harrison, 5 sur 13 tomes parus. (Bragelonne/Milady)
  • Alex Craft de Kalayna Price, 3 sur 3 tomes parus (le tome 4 sort en février et le 5 plus tard en 2016). (J’ai Lu)
  • L'Exécutrice de Jennifer Estep, 5 sur 15 tomes parus. (J’ai Lu)
  • Devil City de Jana Oliver, 2 sur 5 tomes parus. (Castelmore)
  • Cainsville de Kelley Armstrong, 1 sur 5 tomes parus. (Bragelonne)
  • Les Dossiers Dresden de Jim Butcher, 5 sur 17 tomes parus. (Bragelonne)
  • Danny Valentine de Lilith Saintcrow, 4 sur 5 tomes parus, série terminée. (Orbit / Le Livre de Poche)
  • Sabina Kane de Jaye Wells, 4 sur 5 tomes parus, série terminée. (Orbit / Le Livre de Poche)
  • Les Femmes de l’Autremonde de Kelley Armstrong, 9 sur 13 tomes parus, série terminée. (Bragelonne/Milady)
  • Secret History de Simon R. Green, 2 sur 9 tomes parus. (L’Atalante)
  • Nightside de Simon R. Green, 3 sur 12 tomes parus. (Bragelonne)
  • Bloodlines de Richelle Mead, 1 sur 6 tomes parus. (Castelmore)
  • Les chroniques des Gardella de Colleen Gleason, 4 sur 9 tomes parus. (City Editions)
  • Jaz Parks de Jennifer Rardin, 4 sur 8 tomes parus, série terminée. (Milady)
  • Le sang du rock de Jeri Smith-Ready, 2 sur 4 tomes parus, série terminée. (Milady)
  • October Daye de Seanan McGuire, 2 sur 9 tomes parus (13 en tout annoncés sur Goodreads). (Pygmalion)
  • Kitty Norville de Carrie Vaughn, 3 sur 14 tomes parus. (Pygmalion)
  • Les aventures de Tony Foster de Tanya Huff, 1 sur 3 tomes parus, série terminée. (J’ai Lu)
  • Jill Kismet de Lilith Saintcrow, 2 sur 6 tomes parus. (Orbit / Le Livre de Poche)
  • Strange Angels de Lili St. Crow, 2 sur 5 tomes parus. (Castelmore) (On me souffle dans l'oreillette que 5 tomes de cette série sont sortis chez ADA !)
  • On ne parle même pas de la collection Crimson de chez Panini qui est moribonde... 

Je suis à peu près sûre que nous en avons oublié donc n’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous pensez à d’autres séries d’Urban Fantasy qui ont disparu avant de se terminer.

Danny Valentine 01 de Lilith Saintcrow  Danny Valentine 02 de Lilith SaintcrowDanny Valentine 03 de Lilith Saintcrow Danny Valentine 04 de Lilith Saintcrow

Vous pouvez constater que les éditeurs sont variés… Ce n’est donc pas un éditeur en particulier qui pose problème c’est la quasi-totalité des maisons françaises qui commencent des séries par dizaines et ne les terminent pas. Il se pourrait que d’autres encore disparaissent puisqu’il semble que J’ai Lu arrête totalement la collection Darklight.

Je sais bien que les maisons d’éditions sont des entreprises qui doivent gagner de l’argent pour vivre, je ne suis pas naïve. Cependant, il me semble que des choix peu avisés ont été faits pour certaines collections et c’est le lecteur qui en paie le prix. De trop nombreuses séries sont avortées alors qu’elles ont beaucoup de succès outre-Atlantique, pourquoi ne vivent-elles pas en France ? Pourquoi ne pas sortir une série à la fois, un tome chaque mois jusqu’à sa fin (ou par vague de 3 quand ce sont de très longues séries, enfin c’est un exemple…) plutôt que lancer 10 séries par an et n’en terminer que la moitié car le public ne se retrouve pas dans la multiplicité de l’offre ? N’y-a-t-il pas un manque de promotion aussi pour ces séries de SFFF (parce que la Fantasy et la SF ne sont pas au beau fixe non plus) ? Mettre le paquet sur Marc Levy c’est bien pour lui, mais pourquoi ne pas en faire plus pour les séries d’Urban ?

 Morsure de Kelley Armstrong Capture de Kelley Armstrong Magie de Pacotille de Kelley Armstrong Magie d'entreprise de Kelley Armstrong

Enfin, il y a un manque de communication incroyable sur l’arrêt de ces séries. On attend des mois, des années, sans jamais avoir l’information de la part de l’éditeur qu’une série s’arrête… Toutes les maisons d’édition ont un site internet, une page Facebook, un compte Twitter, un community manager et des stagiaires, mais personne ne peut mettre à jour le site ou répondre aux questions des lecteurs ? Dans le cas d’Alex Craft, j’ai posé une question car un nouveau tome sortait aux U.S.A., j’ai eu la chance d’avoir une réponse sous quelques jours, c’est très rare. La collection Darklight est morte et J’ai Lu n’annonce nulle-part son décès ? Elle ne méritait donc même pas une rubrique nécrologique ? Remarquez, si on ne fait pas la promotion d’une collection de son vivant, pourquoi le faire une fois qu’elle est morte et enterrée ? Par pitié, amis éditeurs, faites une rubrique ou un article sur vos sites, un point régulier sur les séries qui sont arrêtées, je pense que vous aurez moins de critiques à ce sujet si c’était fait plus ouvertement.

Le paysage éditorial français d’aujourd’hui ne me fait plus du tout rêver. Il n’y a plus que de la romance, de la romance paranormale et de la romance érotique. On dit que le sexe fait tourner le monde, on se rend bien compte que c’est hélas la vérité. Il n’y a pas assez de scènes de sexe dans l’Urban Fantasy pour le lecteur ou la lectrice moyens ? Un univers chiadé, une intrigue bien ficelée, des personnages profonds et aboutis, tout ça ne compte pas ?

Les Dossiers Dresden de Jim Butcher Lune Fauve de Jim Butcher Tombeau ouvert de Jim Butcher Fée d'Hiver de Jim Butcher

Je vais peut-être m’attirer les foudres d’une partie de notre lectorat mais, pour moi, le trio cité ci-dessus (avec des exceptions, il y en a forcément des très bons dans la masse) est l’équivalent de cette fichue télé-réalité qu’on nous sert sur toutes les chaînes : de la soupe pour cerveaux fatigués ! Vous me direz probablement que je suis élitiste, vous aurez en partie raison, mais pas tant que ça. Est-ce trop demander que d’avoir des romans qui se tiennent et qui ont une certaine profondeur, plutôt qu’une vague succession de scènes érotico-pornographiques ?

La télé-réalité m’a fait lâcher la télé, l’abandon de l’Urban Fantasy et l’invasion de la romance me fera progressivement lâcher l’édition française. Pourquoi commencer une nouvelle série quand le risque qu’elle ne soit pas terminée est si élevé ? Pourquoi dépenser notre argent pour des éditeurs qui ont si peu à cœur de satisfaire leur lectorat ? J’ai la chance d’avoir un bon niveau d’anglais et de pouvoir lire facilement les romans en VO, je vais donc de plus en plus me tourner vers eux pour mes lectures. J’aurai un vaste choix, je ne commencerai que des séries déjà bien avancées, voire terminées, et j’aurai ainsi la certitude de pouvoir aller au bout de la série si je le souhaite.

Si vous voulez pouvoir continuer une des séries citées dans cet article, il va falloir vous y mettre aussi. Je vous prépare un petit article plein de conseils pour commencer à lire en anglais et apprécier le roman.

N’hésitez pas à nous dire si d’autres séries sont concernées, ce que vous pensez de ces annulations, si vous lisez en anglais ou pas, etc. Bref, dites-nous ce que vous pensez de tout ça si le cœur vous en dit !

Lefty Le vendredi 27 janvier 2017 à 3:04
J'arrive bien sûr longtemps après la bataille, mais j'approuve effectivement ce post réaliste quoique désabusé, je me permets de décerner une "Palmette d'Or" à Bragelonne et apparentés (qui, interrogés sur le sujet, nous envoient ce merveilleux "notre boulot n'est pas un contrat moral avec le lecteur", traduisez "faut que ça tombe", ce qu'on peut entendre aussi, malheureusement. Il n'existe pas de solution "légale" au problème, en toute extrémité et, je ne vous dis pas le boulot, on peut imaginer des traducteurs free lance travaillant pour une communauté de lecteurs motivés, prêts à travailler gratos (haha) ou contre rémunération participative de la dite communauté, avec mise à disposition au téléchargement illégal, bien sûr, une fois la traduction et mise en page faite...(exemple, si ma mémoire est bonne, les 2 tomes de James Potter, de Lippert, trad. Anne Solo). Mais je suis un grand rêveur...après, on peut lire en anglais, mais, par expérience et malgré un bon niveau voire plus dans cette langue, le plaisir n'est pas le même, on n'est plus sur de la lecture-détente, mais de la lecture-travail, ce qui ne me convient pas...Alors, la rage au ventre et les larmes aux yeux (faut pas exagérer, quand même), il faut faire contre mauvaise fortune bon coeur et se rabattre sur ce qui est disponible (au passage, une petite remarque sur le choix de ce qui marche ou pas, j'ai eu l'occasion de tomber sur des 12 tomes de daube consciencieusement publiés alors que (à mon goût) d'excellentes séries étaient cassée au 3eme...de gustibus et coloribus non disputandum). Bonnes lectures à tous

Bruno Le mercredi 30 novembre 2016 à 3:04
C'est effectivement navrant, d'une part l'absence de communication, et d'autre part l'arrêt de séries qui nous plaisent. Le plus surprenant reste l'arrêt parfois à un tome de la fin, on a l'impression que les lecteurs n'entrent jamais en considération sur les décisions. Je constate que pas mal de monde dans mon entourage lit ce genre de séries, aussi j'ai du mal à croire que ça ne se vend pas. Encore une fois l'absence de communication ne nous aide pas à comprendre. Pour ce qui est de lire en anglais, je l'ai fait pour certains, notamment les Dresden, sur Kindle, mais pour certaines séries que j'ai en livre papier, c'est dommage de changer de collection, et de langue, d'autant que tout le monde chez moi ne peut se permettre de lire en anglais. Alors au final on fait quoi ? Si j'en crois certains commentaires ici, on cherche des fansubs, bref, on pirate. Je trouve assez ironique le fait d'être pousser au piratage par les maisons d'édition...

LethaSansNom Le mardi 22 novembre 2016 à 3:04
C'est tellement vrai, apparemment Milady compte arrêter les Cassie Palmer de Karen Chance, j'ai les 6 premiers tomes et c'est vraiment une série que j'adore, ils ont fait les sœurs de la lune jusqu'au tome 10, ça va faire plus de 3 ans que j'attends la suite... Malheureusement mon niveau d'anglais est très loin d'être bon. Je vais moi aussi me lancer dans la lecture VO, en espérant que ça ne m'enlèvera pas mon amour de la lecture...

Kate Daniels Lenart Le samedi 22 octobre 2016 à 3:04
C'est tellement vrai que c'en est écœurant. La solution pour moi c'est juste de lire en anglais... Le bon côté est que mon niveau va forcément augmenter car c'est très dur au début.

SnowAlice Le mercredi 13 avril 2016 à 3:04
je viens de voir ton article
SnowAlice Le mercredi 13 avril 2016 à 3:04
Et me reconnais totalement dans tes propos... Une traduction coûte chère mais nous permettrait de pouvoir suivre même en numériques les aventures de nos héros et héroïnes, comment ne pas être écœurées de ne voir que des romances érotiques prendre le dessus.... un peu de romance érotique ça va mais après j'en suis lasse... Je n'ai malheureusement pas un bon niveau en anglais pour me permettre de me lancer dans la lecture en VO :( Mais quand je vois la liste que tu as dressée et qui ne va que continuer de croître je me désespère.... En espérant que les éditeurs puissent nous trouver un jour une solution.... Mais je reste dubitative :(
SnowAlice Le mercredi 13 avril 2016 à 3:04
Et me reconnais totalement dans tes propos... Une traduction coûte chère mais nous permettrait de pouvoir suivre même en numériques les aventures de nos héros et héroïnes, comment ne pas être écœurées de ne voir que des romances érotiques prendre le dessus.... un peu de romance érotique ça va mais après j'en suis lasse... Je n'ai malheureusement pas un bon niveau en anglais pour me permettre de me lancer dans la lecture en VO :( Mais quand je vois la liste que tu as dressée et qui ne va que continuer de croître je me désespère.... En espérant que les éditeurs puissent nous trouver un jour une solution.... Mais je reste dubitative :(

matlou Le mercredi 23 mars 2016 à 3:04
En te lisant, je me suis dis que ça aurait pu être moi qui avait écrit cet article ! En effet, un bon nombre de ce s séries sont dans ma bibliothèque attendant d'être complétée comme Sabina Kane, Rachel Morgan, Kate Daniels et autres... Moi qui ne soit pas très adeptes des romances en tout genre , j'avoue que ça ne me convient pas non plus le chemin emprunter par bon nombre de maisons d'éditions. Et surtout , je suis assez scandalisée par le fait que bonne acheteuse , je me suis précipitée sur ces series sans me douter une seule seconde que je n'aurais jamais la chance d'en voir la suite. Je ne parle pas anglais alors je me sens d'autant plus biaisée puisque je n'aurais pas la chance de lire ces suite à moins d'une âme charitable pour les traduites comme c'est le cas pour Kate Daniels. J'ai l'impression qu'on se moque de nous , on nous fait acheter des bouquins frôlant parfois des prix que je trouve un peu abusé et on a même pas le respect de fournir une suite même sous autre forme au lecteurs . Oui , ce sont des entreprises les maisons d'éditions mais au vu de la facilité d'abandon de publication des series , elles seront un jour abandonnée par leurs lecteur. Maintenant avec le format ébook, ça doit pas leur revenir à beaucoup de sortir un bouquin par ce biais . Je veux bien pour les petites maisons d'éditions mais dites moi pour la pompe a fric que sont milady et bragelonne, quels sont leurs excuses? Ha oui pardon, c'est le fait que ça n'engrange ta pas assez d'argent ... Alors que pour ces deux là par exemple , ils sont très loin de mal se porter . Et petit mot sur milady qui n'a plus aucune diversité dans ces édition fantastique , tout tourne autour du sexe dans leurs publications maintenant . Ils ont perdu une lectrice... Même si je me doute bien qu'ils en n'ont rien à fiche.

InstanK Le dimanche 20 mars 2016 à 3:04
Les tomes 5 6 7 de Kate Daniels circulent traduit sur le net.. Il suffit de les télécharger et de les lire grâce à un programme adapté sur l'ordinateur ou le téléphone .

Nathy Le jeudi 17 mars 2016 à 3:04
Toujours la rentabilité... au moins les maisons qui pratiquent l'impression à la demande ne sont pas concernées car qu'un livre se vende ou pas, on peut toujours sortir la suite.

declan Le samedi 13 février 2016 à 3:04
La Fantasy Urbaine est-elle morte en France ? Certes les politiques éditoriales peuvent être déroutantes, voire décourageantes pour le lecteur. Elles sont effectivement le fait souvent de stratégies de marché, parfois de problèmes plus complexes lié à l'acte de création lui-même. Maintenant, si l'on parle d'auteurs... Pour que la Fantasy Urbaine meurent en France, il me semble qu'il faudrait que plus aucun auteur français n'en écrive (ou n'en publie pour ce qui intéresse les lecteurs). Ce n'est donc pas le cas, d'autant que Léa Silhol ,qui a porté et supporté le genre à l'époque des éditions de l'Oxymore, vient de publier son nouveau roman 'Possession Point' qui reprend comme un coup de tonnerre sa saga des Feys de Frontier.

Harue Le dimanche 31 janvier 2016 à 3:04
Personnellement, j'ai un peu abandonner l'Urban Fantasy, justement parce que j'en ai marre de commencer des séries qui sont arrêtées et surtout parce qu'à un moment, il y a eu une vague de titre qui se ressemblait pratiquement tous. Je ne pouvais plus suivre financièrement et j'étais perdue vis à vis de toutes ses couvertures et résumés qui se ressemblaient un peu. Malheureusement, comme tout lecteur qui ne pirate pas, le porte-monnaie n'est pas extensible et acheter trois quatre tomes pour apprendre qu'ensuite y en aura plus parce que la série marche pas ou autres excuses... J'aime pas être pris pour un pigeon. Ni un bêta testeur. Genre on vous balance trois quatre titres et si ça marche pas, on plaque tout. On se retrouve un peu pris en otage. Je pourrais trouver mon bonheur chez les petites maisons d'édition mais encore une fois, mon porte-monnaie n'étant pas extensible, et les livres souvent plus cher que des poches de grandes maisons... c'est plus dur.
Chani Le dimanche 31 janvier 2016 à 3:04
C'est tout à fait ça, les éditeurs prennent un risque financier, c'est vrai, mais le lecteur aussi, on ne peut pas mettre 20, 30, 50 ou plus dans plusieurs séries et qu'elles s'arrêtent d'un coup, parfois à un petit tome de la fin. C'est un cercle vicieux, les lecteurs vont attendre que les séries soient intégralement parues pour les acheter, du coup moins de ventes sur les premiers tomes, donc risque d'abandon de la part de l'éditeur.

Anonyme Le dimanche 31 janvier 2016 à 3:04
J'ai envie de dire : enfin quelqu'un qui en parle ! Vraiment un grand merci pour ton article, je me sens moins seule . Ca fait bien 2 ou 3 ans que je pense exactement ça .Tant de séries d'Urban Fantasy qui arrêtent ! Et après on n'est pas des vaches à lait .Je me suis lançée dans la VO il y a environ 1 ans , ce n'est pas facile; je lis un peu tous les jours et petit à petit je m'améliore . 2 raisons à cela : La première , j'en avais marre d'attendre que le nouveau "Fever" de KMM soit traduit 2 ans après , du coup je viens de lire le dernier et je me suis régalée . 2éme raison : la raison même de ton article , j'en ai marre d'apprendre que l'une après l'autre mes séries d'urban fantasy s'arrêtent . D'ailleurs je me rappele avoir envoyé un mail aux éditions Milady pour demander quand reprendrait la série des "Jess Haines " et leur exprimer mon mécontement face aux arrêts des séries et du fait qu'on avait de moins en moins de nouveauté en urban fantasy . Ils m'avaient tout simplemement répondu qu'ils n'avaient pas toujours pas de date pour "Jess Haines( LOL) et que concernant l'urban Fantasy le lectorat s'y interressait moins et que c'était un secteur qui marchait moins ............. Voilà , pauvres de nous fans d'Urban Fantasy qui avons été sacrifiées . Encore merci pour ton article . Dis, vu que tu lis en VO, aurais tu des titres de séries d'Urban Fantasy à me conseiller en VO ? Sachant que j'adore par exemple les "Fever" de KMM et les Cassie Palmer de Karen Chance .

Anonyme Le dimanche 31 janvier 2016 à 3:04
J'ai envie de dire : enfin quelqu'un qui en parle ! Vraiment un grand merci pour ton article, je me sens moins seule . Ca fait bien 2 ou 3 ans que je pense exactement ça .Tant de séries d'Urban Fantasy qui arrêtent ! Et après on n'est pas des vaches à lait .Je me suis lançée dans la VO il y a environ 1 ans , ce n'est pas facile; je lis un peu tous les jours et petit à petit je m'améliore . 2 raisons à cela : La première , j'en avais marre d'attendre que le nouveau "Fever" de KMM soit traduit 2 ans après , du coup je viens de lire le dernier et je me suis régalée . 2éme raison : la raison même de ton article , j'en ai marre d'apprendre que l'une après l'autre mes séries d'urban fantasy s'arrêtent . D'ailleurs je me rappele avoir envoyé un mail aux éditions Milady pour demander quand reprendrait la série des "Jess Haines " et leur exprimer mon mécontement face aux arrêts des séries et du fait qu'on avait de moins en moins de nouveauté en urban fantasy . Ils m'avaient tout simplemement répondu qu'ils n'avaient pas toujours pas de date pour "Jess Haines( LOL) et que concernant l'urban Fantasy le lectorat s'y interressait moins et que c'était un secteur qui marchait moins ............. Voilà , pauvres de nous fans d'Urban Fantasy qui avons été sacrifiées . Encore merci pour ton article . Dis, vu que tu lis en VO, aurais tu des titres de séries d'Urban Fantasy à me conseiller en VO ? Sachant que j'adore par exemple les "Fever" de KMM et les Cassie Palmer de Karen Chance .

lemurmuredespassions Le dimanche 31 janvier 2016 à 3:04
Mon Dieu! Je viens d'apprendre pour L'Exécutrice! ! Je suis totalement d'accord! Ce genre n'est pas assez reconnu par manque de transmission, de publicité! C'est très égoïste de la part des maisons d'éditions d'arrêter toutes ces séries sans même nous avertir! Je suis désolée de constater le nombre de série sans suite... je vais vite me mettre à lire en espagnol (mon niveau d'anglais n'est pas suffisant pour lire dans cette langue)...
Siana Le dimanche 31 janvier 2016 à 3:04
Pendant un temps je me suis aussi rabattue sur les traductions espagnoles. C'est une bonne alternative, malheureusement on a parfois le même problème de séries arrêtées.

Rune Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Bonjour, j'ai lu avec intérêt votre article. Je comprends bien la frustration des lecteurs et lectrices qui voient leurs séries interrompues en cours de route. Mais la "fin" d'une époque n'est pas forcément une mauvaise chose. On annonçait que le cyberpunk s'était éteint dans les années 80 et la trilogie Matrix a relancé le genre au début du siècle. Vous verrez peut-être une nouvelle vague? "Le paysage éditorial français d’aujourd’hui ne me fait plus du tout rêver. Il n’y a plus que de la romance, de la romance paranormale et de la romance érotique. On dit que le sexe fait tourner le monde, on se rend bien compte que c’est hélas la vérité. Il n’y a pas assez de scènes de sexe dans l’Urban Fantasy pour le lecteur ou la lectrice moyens ? Un univers chiadé, une intrigue bien ficelée, des personnages profonds et aboutis, tout ça ne compte pas ?" Si vous aimez les univers bien ficelés et les intrigues qui ne reposent pas que sur le sexe j'ai une information qui pourrait vous intéresser. Actuellement une équipe de 8 écrivains français dont Jean Vigne et Anthony Boulanger travaillent au développement d'un jeu vidéo narratif prenant place dans un univers d'urban fantasy extrêmement fouillé. Au programme de ce projet cross-média on compte des musiques et plus de vingt nouvelles. Je suis au courant du projet parce que je participe: je suis Laurent Pendarias, le programmeur principal. Et ce n'est pas un secret: la démo sera présentée au festival fantastique de Paris.

Teneombre Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Un article tellement vrai... La série qui m'est restée dans la gorge c'est Rachel Morgan. Je viens d'apprendre pour l'exécutrice :/ Pour ce qui est de la lecture en anglais... J'ai de sérieux doute, surtout après avoir commencé par une traduction française. L'urban comprend trop de termes spécifiques parfois à une série, parfois à plusieurs. J'ai un peu de mal aussi à distinguer les nuances. Je m'en étais sorti avec Hunger Games sans jamais les avoir lu en français mais j'ai un peu galéré. Je suis loin d'être nul en anglais, il me manque juste du vocabulaire qui coupe toute la lecture. Sans parler de l'obligation d'avoir un logiciel de traduction sous la main :/ Bref, personnellement, j'ai arrêté d'acheter des livres d'urban, je suis passé du côté obscur du livre en piratant. Trop mare d'avoir des débuts de séries dans ma biblio, d'autant que les livres ne valent rien s'ils n'ont pas de suite. Donc je lis des versions pirates (parfois même des trucs qui ont été traduit par des fans Oo). Quand une série est finie et qu'elle m'a plu, seulement à ce moment là, je l'achète. Bref, c'est bien dommage mais ils m'ont trop cherchés. (et oui, ne classons pas Anita Blake dans l'urban. Paradoxalement, j'ai découvert le genre avec elle. J'ai dévoré les trois premiers livres mais sur la fin... la première fois que je n'avais pas envie de lire une suite. L'art et la manière de n'avoir aucune logique dans l'écriture ^^ Bref, c'était mon avis perso sur la question. Pour ce qui est du français, je n'ai pas encore entendu une seule série qui soit parvenu à mes oreilles.
Charlotte Le lundi 1 février 2016 à 3:04
Je suis aussi dégoûtée (et pleins d'autres mots) d'avoir des séries excellentes dont je ne connaîtrai pas la suite. En ce qui concerne Rebecca Kean, le dernier tome se fait qd mm pas mal attendre, de mémoire le tome 5 est sorti il y a 2 ans... Teneombre, je me pose une petite question, je ne suis pas vraiment une spécialiste d'internet, mis a part les recherches basiques je ne vais pas plus loin, je ne comprends pas trop ce qu'est une version pirate
Teneombre Le lundi 1 février 2016 à 3:04
Une version pirate est simplement une version gratuite donc illégale récupérée par des moyens douteux (je ne me les procure pas personnellement donc je n'en fais pas beaucoup plus). Il s'agit parfois de scan des livres papiers ou simplement d'ebook (.epub donc) dont on a retiré les protections afin qu'il soit "librement" échangeable et qu'il soit possible de les lire sur de nombreux supports. Les qualités sont parfois moindres (erreur de lettres dans le cas de "scan" notamment) mais je vois ça comme une version à l'essai des livres que je lis. S'ils m'intéressent, je les achète souvent en version papier.
Exécutrice Le lundi 1 février 2016 à 3:04
Cassandra O'Donnel avait fait une pause dans la saga, elle avait besoin de faire autre chose. Ensuite je pense que ce n'était plus une priorité de l'éditeur... Mais a priori le tome 6 devrait sortir cette année, on sait pas quand ni où, surement chez Pygmalion ou Flammarion on n'a pas de détails, mais c'est Cassandra qui l'a confirmé sur sa page Facebook ce weekend. Croisons les doigts pour que ça se concrétise ;)
Charlotte Le lundi 1 février 2016 à 3:04
Ah super merci! Je suis contente. Faut que je suive un peu plus les réseaux sociaux... Ton article est très bien fait et c'est vraiment pénible que les maisons d'éditions ne communiquent pas plus sur les arrêts de série. A chaque fois que je l'ai appris, c'est en voulant acheter le tome suivant, et à force de lecture des coms voir "dommage que la série ne soit plus publiée"... Un peu agaçant!!! Milady n'avait pas dis que du fait du décès de l'auteur, tous les tomes de Jaz Parks seraient d'une façon ou d'une autre publiés?
Jpf42 Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Tu as Rebecca Kean de cassandra o'donnel qui comme son nom le laisse entendre est française. Série d'urbanfantasy excellente au demeurant
Teneombre Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Je savais même pas que c'était une série française ^^ Mais oui, elle roxxe (au moins, je suis maintenant sûr qu'elle ne sera pas arrêtée en cours de route)

Alexiel Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Completement en accord avec ton article, et depuis quelques mois je me dit que je ne sais pas quoi lire. Pas qu'il n'y ai pas de sortie hein, bien au contraire. Mais je flippe de plus en plus de tomber sur de la romance porno sans scénario, sur une série avorté etc... Une des reflexions que je me faisais (a vous de me dire si ça vous parait a côté de la plaque), c'est que si les editeurs veulent vendre plus de tome, il faut toucher des lecteurs qui ne connaissent pas forcement le genre, le leur faire découvrir. Mais que pour ça faudrait peut être arrêter le concours de la couverture la plus moche / kitch. Serieusement ya des eu des tomes que j'ai eu honte d'acheter, ou je me suis dit que la caissiere allait me prendre pour une perverse / bizarre. Moi je m'en fou car je sais que ce qu'il y a dedans c'est une petite pepite, mais le néophite, ça le ferait pas un peu flipper ? Bref, dernierement je sers les fesses pour Kara Gillian, esperons que ça le fasse.
Anastasia33 Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Je me suis souvent fait la réflexion sur les couvertures quand je sors mon livre dans une salle d'attente ou quand des parents de petits le regarde! Quel dommage, il y a des illustrateurs tellement talentueux en France, et eux nous font des couvertures "romans de gare des temps modernes" !

RoryPond Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Merci pour cet article qui retranscrit exactement ce que je pense depuis quelques années déjà : sans scènes de sexe, la série ne fonctionne pas. De là à dire qu'il y a beaucoup de frustré(e) sexuel dans les pays francophones, il n'y a qu'un pas... ;') À cette liste peut être ajouté La fille du soleil Noir, publié chez Bragelonne/Milady également.

Keltounet Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Ça fait des années que je lis en anglais pour plusieurs raisons, aussi bien parce que le genre — comme la SF&F — est complètement ignoré (ou presque) des éditeurs français, au point où les traductions sont pitoyables — j'ai des souvenirs de trad. d'Eddings à pleurer, sans parler du temps énormes qu'il leur faut pour faire lesdites traductions… L'anglais n'est pas une langue si compliquée que ça, faites vous plaisir, lisez en anglais.

Kwetche Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Je suis tombée un peu par hasard sur ton article mais je dois dire que malheureusement, j'y trouve de trop nombreuses traces de réalisme. Je n'ai lu que 2 séries parmi toutes celles que tu cites, L'exécutrice et Kate Daniels, pendant lesquelles je me suis régalée ! J'apprécie de lire également de la romance mais mon genre de prédilection reste quand même le fantastique et la fantasy. Concernant la collection Darklight, j'espère qu'elle va persister encore un peu car j'attends depuis de nombreux mois la sortie du 8ème tome de Chasseuse de vampires, qui se fait désespéramment attendre... Je ne perds pas encore espoir qu'il sorte en France, la sortie US ne date que de septembre 2015. Je trouve ça tellement dommage, je me suis éclatée avec les joutes verbales et les sales caractère des héroïnes dans L'exécutrice et Kate Daniels et savoir qu'il n'y aura pas de tomes suivant me déçoit vraiment. En plus je suis bien dégoûtée car d'autres séries que tu cites faisaient partie de la PAL et savoir qu'il n'y aura pas de suite ne donne pas vraiment envie de les entamer...
Gawelle Le jeudi 17 mars 2016 à 3:04
Je suis libraire et après une bonne petite session râlage auprès de J'ai lu, je peux te confirmer que le prochain tome de Chasseuse de vampire est bien prévu chez eux. Mais il sortira sûrement dans la collection Crépuscule, comme les quelques titres survivants de Darklight, à savoir Felicity Atcock, Aliette Renoir et Merry Gentry. Pour les autres titres de cette collection, il ne nous reste que nos yeux pour pleurer ! ;(
matlou Le mercredi 23 mars 2016 à 3:04
Dommage pour les autres series mais je suis très contente pour Felicity Atcock et Aliette Renoir qui sont des series françaises qui ne passeront pas à la trappe !
Exécutrice Le jeudi 17 mars 2016 à 3:04
Merci Gawelle pour cette information ! Hélas, en effet il ne nous reste que nos yeux pour pleurer pour beaucoup de séries... C'est vraiment dommage, je suis en train de lire le 4e tome d'Alex Craft, il est aussi bon que les précédents !
arwenn71 Le dimanche 31 janvier 2016 à 3:04
Houlala... je viens seulement de realiser pour darklight... chasseuse de vampires, rebecca kean qui tarde à sortir aussi (et pourtant l'auteur est française ! )
Aralorn Le dimanche 31 janvier 2016 à 3:04
Amazon annonce le tome 8 de chasseuse de vampires pour le 29 juin. Normalement, les darklight sortent plutôt le premier Mercredi du mois mais c'est bon signe quand même!

Nathy Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Outch... Je comprends votre grogne, elle est légitime mais je constate une chose... toutes ces maisons d'édition dont vous parlez publient des séries anglo-saxonnes dont il faut payer les traductions... Mais pas un mot concernant les maisons d'édition qui publient des romans d'auteurs francophones.... peut-être que si vous regardiez du coté de ces éditeurs, vous découvriez de jolies petites perles, des auteurs sympas et talentueux dont les maisons d'édition n’arrêtent pas les séries... mais j'ai tellement entendu que si c'est français c'est forcément mauvais. Avec une telle vue d'esprit ce n'est pas étonnant que les auteurs français sont quasiment inexistants dans le paysage littéraire de l'uban fantasy, de la SF....
Siana Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Le propos portait sur les nombreuses séries commencées et laissées en plan parce que c'est très frustrant pour les lectrices que nous sommes. Désolée, nous ne faisons pas de clivage sur leurs origines. Il suffit de regarder la longue liste d'avis présents sur le site pour se rendre compte que nous lisons beaucoup d'auteurs francophones et soutenons volontiers les petites maisons d'édition. Est-ce une raison pour renoncer à se plaindre quand d'autres séries que l'on aime sont abandonnées en cours ? Tu dis que les gens pensent que "quand c'est français, c'est mauvais", moi j'ai plutôt l'impression qu'il n'est pas de bon ton de lire des auteurs étrangers et de l'affirmer, à moins de vouloir être taxé d'étroitesse d'esprit. Actuellement, nous sommes sept dans l’équipe, nous avons des goûts très divers, mais si tu regardes la liste des chroniques et les noms associés, tu verras que nous lisons toutes des auteurs francophone publiés dans de petites maisons. Avant de cataloguer les gens, il faut peut-être se renseigner un minimum.
Nathy Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Ce n'est pas une critique contre vous particulièrement ou contre le site. En fait votre article révèle ce que j'ai lu souvent. Je lis aussi de la littérature anglo-saxonne mais pas que ça. Malheureusement si des réflexions anti-littérature francophone j'en ai vu plus qu'à mon tour. Je ne juge pas chacun lit ce qui lui plait? Sur le fond, le probleme est le suivant comme il est dit, les maisons d'éditions sont des entreprises et donc avec une obligation de résultat. N'en déplaise elles doivent vendre et comme toute entreprise quand un produit ne marche pas, n'atteind pas les objectifs, on prefere ne pas poursuivre au risque de plomber l'entreprise. Je comprends votre rogne mais la réalité est là. Nous sommes dans une économie de marché qui fonctionne ainsi. Alors peut être et même certainement c'est une mauvaise politique que de sortir des series à la volée. Peut être que les choix n'ont pas été judicieux et que les editeurs auraient du en sortir moins mais mieux choisi afin de coller au mieux aux envies des lecteurs. Certes ont doit aussi créer l'envie surtout pour les livres et tous les produits culturels. Mais le problème pour moi c'est qu'il y a un certain essoufflement. On a été envahi par la bit-lit de plus ou moins bonne qualité. Les éditeurs auraient du sacrifier la quantité à la qualité.
Siana Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Je suis d'accord sur le fait que nous avons été noyés sous les séries de plus ou moins bonne qualité et que ça a contribué à la situation actuelle. On ne nie pas non plus que les maisons d'édition sont des entreprises (encore que la rentabilité soit relative selon l'éditeur concerné. Les petites maisons terminent des séries avec moins de ventes que certains qui les mettent à la trappe), mais au bout d'un moment ça fait vraiment beaucoup de séries abandonnées. Quel lecteur, même conscient des enjeux économiques, ne serait pas exaspéré ? D'où cet article qui fait état d'un vrai ras-le-bol face à toutes ces déceptions. Bien heureusement nous avons des séries qui marchent, qu'elles soient françaises ou anglo-saxonnes, mais parfois le pessimisme prend le dessus.
Nathy Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
C'est légitime.

hv gavriel Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Je dois avouer que je me pose depuis des années la question des méventes de l'Urban Fantasy en France. Et je n'ai toujours pas la réponse. Je ne suis pas sûre cela dit que la SF et la Fantasy soient vraiment mieux loties (il y a d'ailleurs d'excellentes séries de Fantasy qui ont également été abandonnées en cours de route, je pense à la Couronne d'Etoile de Kate Elliot par exemple). Est-ce que c'est vraiment l'absence de sexe, ou le seul fait que la romance ne soit pas au cœur de l'intrigue ? Dany et son démon, Kate et Curran, Rachel et Kisten (raaah, mais pourquoi l'avoir tué aussi !! je ne m'en suis toujours pas remise !) ce sont de superbes histoires d'amour aussi , pourtant. En tout cas, le fait est là ,c'est bien du peu d'engouement du grand public pour l'UF "pure et dure" que viennent l'échec des séries qui sont citées ici (et qui sont toutes, sauf Devil City et Stange Angels, dans ma bibliothèque), la faillite d'Eclipses, la disparition de Crimson chez Panini, et là tu m'apprends celle de Darklight chez J'ai LU ... Le constat est assez vite fait, il suffit que je regarde autour de moi les lectrices que je connais bien : elles lisent du MM évidemment (mais le MM, c'est le bien Lol ) , de la paranormale romance parfois, de la romance contemporaine, historique ou érotique. Mais pas de Fantasy, pas de SF et pas d'Urban Fantasy. à quelques rares exceptions près et pourtant ce sont toutes de grosses "livraddicts". Je trouve cela bien triste. D'autant que je suis trop vieille pour me mettre à l'anglais (et pas assez de temps ) ...
Exécutrice Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
En effet la SF et la Fantasy ne sont pas forcément en meilleure forme et c'est bien dommage. Je pense qu'il y a des périodes plus propices que d'autres mais en ce moment les lecteurs de SFFF sont vraiment abandonnés au profit des lecteurs de romance (le MM est dans le même panier que les autres pour moi). J'espère que cette situation va changer mais j'en doute.

Trickster Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Sauf que la grande majorité des séries que tu cites n'est pas à proprement parlé de l'Urban Fantasy mais de la Bit-Lit et qui, à part quelques titres, sont de qualité au mieux médiocre. Les seuls vraiment d'Urban Fantasy sont "Les Dossiers Dresden" avec une traduction vraiment moisie, et les Simon R Green (NightSide et Secret Story), pas vraiment des réussites. Bragelonne continue à sortie les aventures d'Anita Blake en grand format (Jason, le mois prochain) , donc la série fonctionne. Par ailleurs dire que l'Urban Fantasy est morte en France alors que deux romans d'auteurs français viennent de sortir, c'est un peu fort de café ! 81 Frères de Romain d'Huissier est vraiment excellent http://www.elbakin.net/fantasy/roman/les-81-freres-4776 la suite est attendue pour octobre. Et je suis en train de lire Le Dernier Vodianoï de Julien Heylbroeck à qui l'ont doit déjà le très bon Stoner Road qui est de la pure Urban Fantasy ! http://www.ovni-editeur.com/#!le-dernier-vodiano/ckcx Alors non, l'Urban Fantasy n'est pas morte en France, juste sa mauvaise herbe !
Exécutrice Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Quant à Anita Blake, c'est un très mauvais exemple. LKH était pionnière sur le genre de l'Urban Fantasy, elle a totalement viré de bord au bout de quelques tomes. Les 9 premiers sont de l'Urban, puis on glisse dans le porno pur et dur... Mercy Thompson aurait été un très bon exemple d'Urban Fantasy qui marche et en plus sans qu'il n'y ai de sexe dedans... C'est l'exception qui confirme la règle.
Exécutrice Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Ce qui est fort de café c'est d'oser dire que les séries citées sont au mieux médiocres ! Mon titre était volontairement outrancier et un peu provocateur mais il n'en est pas moins basé sur une réalité. Donc si je comprends bien votre commentaire, l'Urban Fantasy doit forcément être écrite par des hommes, mettre en scène des hommes, sinon ce n'est pas de l'urban et pire, c'est de la merde ? C'est sacrément réducteur ! Quant au fait que ces séries soient de la bit-lit, excusez-moi mais c'est faux. bit-lit c'est le nom d'une collection de chez Milady dans laquelle ils ont publié de l'urban, de la romance paranormale, de la chick-lit paranormale et de la romance érotique. Résultat il est difficile pour qui ne cherche pas à voir dans quelle catégorie c'est publié aux Etats-Unis, où les catégories sont très claires et bien fichues, de s'y retrouver là-dedans. Mais non, toutes les séries que nous avons cité sont bien de l'Urban Fantasy, de la vraie ! Je ne vais pas m'étendre sur le sujet, nous avions fait un article là dessus que je vous invite à lire si vous en avez envie http://www.vampires-sorcieres.fr/news-qu-est-ce-que-la-bit-lit-et-pourquoi-nous-n-utilisons-pas-ce-terme-647.html Quant aux publications françaises, elle sont encore trop rares pour pouvoir sauver le genre en France...
Nathy Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Un gros souci et pas des moindre. La littérature de genre dont font partie l'urban fantasy, la sf, la fantasy....a mauvaise presse en France. Il y a un coté élitiste nauséabond qui fait qu'être auteur dans un des genres autre que de la littérature blanche (a la rigueur du policier) est méprisé. Souvent méprisé par le milieu littéraire, par les libraires et par toute une catégorie de lecteurs. Dans ces conditions il est difficile de faire vivre des genres avec des auteurs francophones. Il y a de temps des exceptions, des livres qui font un peu office d'extra terrestres. Les auteurs francophones qui vendent plusieurs milliers de livres par titre en france en U6F, SF sont des exceptions.

Jpf42 Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Je suis dégoûté par l'attitude des maisons d'édition. Même si je e crache pas sur un peu de romance dans mes lectures d'urbanfantasy, c'est la romance qui il me semble a tué l'urbanfantasy. On ne voit plus que de ça maintenant. J'ai qu'un espoir c'est qu'ils se lassent aussi de ce genre pour revenir à l'urbanfantasy.

So Phia Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Coucou!! Je suis totalement en accord avec ton article, si l'on se renseigne pas un peu, on attend des mois une série qu'ils ont finalement arrêté...J'étais une fidèle lectrice de Bit-Lit (j'appelle le genre ainsi ^^) l'abandon des séries à répétition m'a dégoûté des éditions malheureusement :'( Les rares que je suis encore sont les chroniques de MacKayla Lane, Mercy Thompson et les ombres de la nuit...Je suivais Anita Blake et je l'ai carrément arrêté quand ça a commencé à perdre en enquête pour favoriser le sexe..J'ai même pas lu 50 nuances de Grey :p Je ne peux pas me contenter de ça quand j'ai eu les séries que tu cites entre les mains J'aimerai aussi me mettre à lire en VO, mais j'ai pas été attentive en cours dans ma jeunesse et que je le regrette...Bref, des conseils pour nous aider à nous lancer dans le bain ce serait pas mal ^^ je t'y encourage vraiment, pense à toutes les heureuses que tu pourrais faire XD
Exécutrice Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
L'article est cours d'écriture ^^ Visiblement l'idée vous plaît donc je vais essayer de faire ça bien :) C'est clair que quand on a été bercé par des séries comme Mercy, Anita Blake (des débuts, hein), Les femmes de l'Autremonde, c'est difficile de se contenter de lectures insipides à la 50 shades...

Tahlly Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Bonsoir. Je suis totalement d'accord avec cet article. Je fais malheureusement parti des lecteurs de quelques unes de ces series arretées. Femme de l'autremonde, kate daniel's et L'executrice entre autre. Et comme il est dit, nous prevenir serait la moindre des choses ! Pour l'executrice j'ai attendu presque 1 an avant de posé directement la question a j'ai lu, qui m'a repondu 6 mois plus tard !!! Excuser l'expression mais WTF ???? Les maisons d'editions nous prennent vraiment pour des imbeciles et ça me fatigue. Je ne vais pas repeté les argument de l'article mais tout ces argument sonne tellment juste ! Sortir une serie a la fois au lieu de dizaine ? Faire un peu plus de promo pour ce genre ? Encore juste. Je trouve vraiment triste que ce genre disparaisse peu a peu. Je suis nul en anglais donc tout les conseils pour pouvoir lire en Vo seront les bienvenue ! ^^
Exécutrice Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
J'espère vraiment que le genre ne va pas disparaître, mon titre était volontairement un peu fort mais si ça continue comme ça, on va y arriver...
Tahlly Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Malheureusement oui si ça continu comme ça.

Chani Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Ha ha dans la liste j'en ai plein qui figurent dans mes biblios -_-
Exécutrice Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Pareil, au moins la moitié des séries citées !
Chani Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
14 sans compter feu Eclipse :P

Anastasia33 Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Je suis vraiment en colère après ces maisons d'édition. Donc si on ne suit pas la tendance littéraire : Young Adult, la romance ou le style érotique (After, 50 nuances...) on ne peut plus lire ?!! Ils font une communication incroyable sur ces genres de livre mais aucune sur des séries déjà entamées. J'ai réellement l'impression de ne plus être considérée comme une lectrice mais une simple carte bleue. J'entends par là que je lis pendant des années des séries, en attendant parfois un tome par an, et en allant à la pêche aux news on apprend que s' est fini pour la vf. Perso, je commence à boycotter les nouvelles séries de peur de ne pas savoir comment ça va se finir. Je vais donc moi aussi me mettre à la VO. Mon baccalauréat est loin, mais je regarde les séries en vost, et je vais m'y remettre. Ma colère et ma volonté vont m'aider à progresser ;) J'espère que Les soeurs de la lune de chez Milady ne va pas s' arrêter car milady semble douter de sa suite. Honnêtement, pour moi ce serait la fin de Milady dans ma bibliothèque. Car même si ils occupent la moitié de ma biblio, la plupart des séries Urban ou, où il y a de l'action sont stoppées (sauf Anita Blake qui a viré au porno...)
Exécutrice Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Le cas d'Anita Blake me désole... J'adorais cette série jusqu'au tome 9... je me suis accrochée encore quelques tomes et j'ai laissé tomber, trop de sexe tue le sexe... Je ne comprends vraiment pas comment les romances érotiques peuvent avoir tant de succès... en lire un de temps en temps je peux comprendre, même si ce n'est pas mon truc, mais au point où c'est devenu... ça me dépasse !
Anastasia33 Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Je ne cache pas que j'aime bien un peu de romance en second dans un livre, même une scène intime, mais pas quand ça prend le pas sur l'intrigue... C'est fort dommage. J'aime bien une romance paranormale de temps en temps, mais j'adore l'urban fantasy. bien sûr, comme beaucoup d'entre nous, mon choix premier se tourne vers les auteurs francophones comme Cassandra O'Donnell, Sklaerenn Baron, ...

Anonyme Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Pour ma part, j'ai arrêté de commencer des séries dont la totalité des tomes n'étaient pas encore sortie en France. Ça m'a tellement dégoûtée pour certaines séries. Et, comme tu dis, y a aucune communication. Alors tu achètes, tu commences, tu aimes. Et quand t'arrives au dernier tome francophone sorti, tu cherches, tu poses des questions, et on te répond un simple "on a arrêté cette série"... De quoi rager. En tout cas, je ne vais pas me mettre à lire en anglais. Je n'en ai pas le courage. Par contre, j'ai pu découvrir pas mal de petites maisons d'éditions et d'auteurs francophones très prometteurs. Je vais donc me tourner vers eux pour mes futures lectures. L'avantage en plus des auteurs francophones, c'est qu'on a plus de chances d'avoir un jour une dédicace, de les rencontrer et de papoter 5 minutes avec eux ;)

Elhyandra Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Flûte je suis une grosse nulle en anglais et rien pratiqué depuis 13 ans que j'ai quitté le lycée
Exécutrice Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Je prépare un petit article avec des conseils pour se mettre à la lecture en anglais ;) J'espère que mes modestes conseils pourront vous être utiles !
Elhyandra Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Ça complexerai vachement mes anciens profs d'anglais si j'y arrivais mieux sans eux lol. Bon ils seront pas au courant et je regarderai cet article avec plaisir
Exécutrice Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Tu n'avais peut-être pas assez de motivation au lycée ;) Là, pour lire toutes ces séries formidables, tu seras très motivée ^^
Elhyandra Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Il y a tout de même de l'espoir chez les francophones, les editions mnemos et Moutons Electriques pondent du bon quand même, j'adore le Petit Caveau pour ses vrais vampires et le Chat noir pour le fantastique. Savez vous qu'une grande de l'Urban Fantasy est ENFIN rééditée chez les Editions Nitchevo Factory. Une petite chaine Youtube : Les indés de l'imaginaire présentent les sorties de chaque mois en SFFF.
arwenn71 Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
J'attends tes conseils avec impatience parce que malgré un niveau correct en anglais j'ai beaucoup de mal à lire en VO... J'ai essayé parce que j'adorai kate daniels et l'executrice mais pas moyen !... et là il va vraiment falloir parce que ça me desole ces bonnes séries qui s'arrêtent.
Siana Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Elhyandra : Oui il y a encore de l'espoir, heureusement ! Et j'aime beaucoup les écrits de Léa Silhol. J'en ai parlé justement ce matin quand on évoquait la bonne urban à la française avec les membres de l'équipe. J'ai Possession point qui m'attend et hâte de découvrir les publications à venir. J'attends ces suites depuis trèèèès longtemps, je n'y croyais plus. Comme quoi, on a parfois de bonnes surprises.
Nathy Le samedi 30 janvier 2016 à 3:04
Tous genres confondus il y a de nombreux éditeurs en France qui proposent de la littérature de genre.. Rebelle, Le Riez, Petit Caveau, Chat Noir, L'ivre book, Lune Ecarlate, Sharon Keena... pour ne citer qu'eux.

Anonyme Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Exactement mon ressenti. Mais ton article met en lumière l'immensité du problème. Il y a également les éditions Panini qui ont complètement zappé leur collection Crimson qui a pourtant des titres excellents dont Jane Yellowrock ou Les gardiens des éléments pour ne citer que ces 2 toute leur collection vaut le coup. Comme toi j'ai la chance de pouvoir lire en anglais (je suis en train de lire le tome12 de Gin Blanco (lexecutrice.... tiens tiens coincdence???
Exécutrice Le vendredi 29 janvier 2016 à 3:04
Mon pseudo vient d'Anita Blake ;) J'ai rajouté Panini dans la liste parce qu'en effet ils ont repris le catalogue d'Eclipse, on avait de grands espoirs et on a été déçues encore...

Ajouter un commentaire