Urban fantasy : la déception de l'équipe
Rédigé par : Littlewolf

Nous avons tous un jour fondé de grands espoirs sur une série qui nous a déçus dès le premier tome. Parfois, la sauce ne prend tout simplement pas ! Mais c’est encore pire lorsque l’on commence une série absolument géniale qui se révèle décevante sur la longueur, et il est parfois difficile d’abandonner la bataille pour passer à autre chose. L’équipe revient dans cet article sur sa plus grosse déception. Et pour une fois, nous sommes toutes d'accord!

Littlewolf

Je pense que certains ne seront pas surpris si je vous annonce que la série qui m’a le plus déçu est Anita Blake de Laurell K. Hamilton. Pourtant, cela commençait bien ! Je dois même dire que les neuf premiers tomes font, pour moi, partie des meilleurs romans d’Urban fantasy. Ce n’est pas vraiment parce que c’est très bien écrit, le style de Laurell K. Hamilton ayant tout de même pas mal de défauts, mais je trouvais l’héroïne vraiment cool et « bad ass », j’aimais cet univers peuplé de créatures à la fois violentes et humaines. D’ailleurs, tout se passait magnifiquement bien jusqu’à ce que notre héroïne franchement prude tourne obsédée sexuelle et que les livres de la série commencent à passer plus de temps sur les atermoiements de sa vie amoureuse que sur les enquêtes policières. Personnellement, je me suis arrêtée après la lecture du tome 14 qui, je trouve, touche le fond et je n’ai plus d’espoirs que la série remonte la pente.

Mon conseil personnel, si vous n’avez jamais lu la série, serait de lire les premiers tomes qui valent le détour et d’arrêter quand vous sentirez votre intérêt décroître car parfois il vaut mieux arrêter au bon moment et rester sur une bonne impression. Et, qui sait, peut-être y trouverez-vous votre compte et ne serez pas déçus comme je l’ai été.

Et vous, qu’en avez-vous pensé ? Les tomes 15 à 25 valent-ils la peine ? Devrais-je envisager une relecture ?

Exécutrice

Bon, pour vous le dire franchement je suis sacrément embêtée ! Littlewolf a choisi Anita Blake, ce qui fait que je ne peux pas la choisir…. Mais si, c’est bien Anita Blake qui m’a douloureusement déçue. Tout comme Littlewolf les neufs premiers tomes font pour moi partie de la crème de l’urban fantasy, je les aime d’amour et c’est avec eux que j’ai fait mes premiers pas dans le monde de l’urban. Ce qui fait que le tournant porno qu’a pris la série m’a fait mal, très mal à l'aorte… Je ne peux même pas penser à d’autres séries tellement celle-ci occupe tout mon esprit en matière de déception.

Cecily

Comme Exécutrice et Littlewolf, j’ai adoré dévorer les premiers tomes d’Anita Blake, cette héroïne pas comme les autres qui ne se laisse pas marcher sur les pieds mais par la suite, je ne sais pas ce qui c’est passé dans la tête de Laurell K Hamilton, mais ce fut du grand n’importe quoi ou alors je ne sais plus ce qu’est de l’Urban Fantasy…

Même chose pour Merry Gentry de la même auteure, j’avais débuté cette série en me disant que cela pourrait être sympa, une détective privée et princesse sidhe mais on se retrouve plutôt avec de nombreuses scènes de sexe et une princesse ayant un goût prononcé pour les harems…

Globalement, Laurell K Hamilton est une auteure qui a de bonnes idées d’univers mais qui depuis quelques années, s’est bien trop éloignée de l’Urban pour me satisfaire. 

Danouna Le jeudi 19 octobre 2017 à 2:01
Tous comme vous, j'ai adoré cette série au point que quand je fermais le livre, j'avais du mal à prendre autre chose. Mais voilà, le beau rêve s'est achevé pour moi avec le tome 11 (que j'ai eu la chance de faire dédicacé). Et bien que j'ai la suite en epub, l'envie d'y jeter un oeil n'y ai pas. Je pensais lire Merry Gentry, mais il semblerait qu'elle aussi parte en cacahuète, alors je vais passé mon tour xd. Merci pour cette article, qui m'a montré que je n'étais pas la seule à être déçu.
Littlewolf Le jeudi 19 octobre 2017 à 2:01
Pour Merry, c'est un peu différent car il y a beaucoup de sexe dès le début donc pas de mauvaise surprise. Mais pour Anita, cela vire franchement porno et on ne retrouve plus notre héroïne badass:( Il est vrai que parfois cela fait du bien de partager ses déceptions, on se sent moins seul ;)

Ajouter un commentaire